Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : la Corée du Sud promet un soutien financier de 24 milliards USD à l’Afrique d’ici 2030

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

4A7AC4E1 F01D 4557 995C A75D6419FB9B

Sous les auspices de la 10e puissance économique de la planète, il s’est ouvert à Séoul, le mardi 4 juin 2024, le sommet Corée du Sud-Afrique sous le thème de : « l’avenir que nous construisons ensemble : croissance partagée, durabilité et solidarité ».

Durant deux jours, soit du mardi 4 au mercredi 5 juin 2024, des experts, des délégations de 48 pays africains dont au moins 30 Chefs d’État et de Gouvernement vont se pencher sur le mécanisme pouvant renforcer la coopération entre la Corée du Sud et l’Afrique dans plusieurs domaines tels que les minerais critiques, les infrastructures ainsi que les énergies renouvelables.

Dans son mot d’ouverture, le Président sud-coréen, Yoon Suk Yeol, a fait savoir que d’ici 2030, son pays va engager 24 milliards de dollars sous forme d’aide et de soutien à l’investissement en Afrique.

Poursuivant son speech, M.Yoon a promis de doubler l’aide publique sud-coréenne au développement en faveur de l’Afrique pour la porter à 10 milliards de dollars, d’ici la fin de la décennie en cours, et à fournir 14 milliards de dollars de financements à l’exportation pour aider les entreprises sud-coréennes à augmenter leurs échanges commerciaux et leurs investissements sur le continent.

Pendant la 7e Conférence sur la coopération économique Corée du Sud-Afrique (KOAFEC), ténue en septembre 2023 à Busan, Séoul s’était engagée à accorder des financements globaux de 6 milliards de dollars sur deux ans à l’Afrique pour soutenir la réalisation de plusieurs projets dans les domaines de la transition énergétique, de l’agriculture, de l’éducation et de la formation professionnelle. Ces financements devraient être accordés à travers plusieurs canaux, dont l’Eximbank of Korea, le Fonds de coopération pour le développement économique (EDCF) et le Fonds fiduciaire de coopération économique Corée-Afrique.

À ce jour, parmi les projets qui figurent sur l’agenda de la Corée du Sud sur le continent, il y a lieu de citer les projets de construction d’une centrale géothermique au Kenya et d’un système de stockage d’énergie par Batterie en Afrique du Sud.

Flory Musiswa/Stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV