Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : la Journée internationale de la douane consacrée aux efforts conjoints des douanes face à la crise de Covid-19 !

Published

on

Monde : la Journée internationale de la douane consacrée aux efforts conjoints des douanes face à la crise de Covid-19 ! 1

Chaque 26 janvier, le monde célèbre la Journée internationale de la douane. Pour cette édition de 2021, un accent particulier est mis sur les efforts conjoints des douanes face à la crise de Coronavirus.

Dans son message, le Président du Conseil de l’Organisation Mondiale de la Douane, Ahmed H. Al Khalifa, insiste sur le rôle vital de la technologie dans le dédouanement des marchandises.

« Relance, Renouveau, Résilience : la douane au service d’une chaîne logistique durable », c’est le thème choisi pour cette édition.

Avec la pandémie à coronavirus, les douanes du monde entier se sont vues confrontées aux nouveaux défis.

La solution consiste donc à appuyer les individus et les entreprises tout en consolidant la chaîne logistique mondiale, en renforçant la collaboration, en tirant parti de la technologie et en plaçant les personnes au cœur du changement.

Appuyer les individus, ceux-là même qui sont exposés à cette pandémie.

Le Président du Conseil de l’OMD les a tout de même encouragés dans son message.

« En ces circonstances exceptionnelles, alors que nous nous unissons pour faire face ensemble à la pandémie, nos collègues travaillant aux aéroports, aux postes-frontières terrestres et aux ports maritimes s’acquittent de leur mission malgré des conditions souvent pénibles, en faisant preuve de dignité, de professionnalisme et d’engagement. J’aimerais remercier toutes celles et tous ceux qui s’efforcent de garantir le mouvement fluide des vaccins et d’autres fournitures médicales essentielles, en toute sécurité. J’aimerais aussi vous remercier pour votre dévouement et pour vos efforts continus afin d’assurer les échanges commerciaux légitimes, la circulation des voyageurs à travers les frontières et le recouvrement des recettes », peut-on lire dans le message d’Ahmed H. Al Khalifa.

La pandémie oblige également à penser aux nouvelles méthodologies pour une bonne logistique.

Al Khalifa n’a pas hésité à lancer un message dans ce sens.

« Les autorités douanières s’engagent en faveur d’une coordination soutenue à travers les frontières, à travers des outils tels que le Cadre de normes SAFE ou encore les programmes d’opérateurs économiques agréés. Compte tenu de l’essor du commerce électronique dans le contexte actuel, la technologie joue un rôle vital dans le dédouanement des marchandises, pour assurer une facilitation effective des échanges et accélérer les procédures. Je pense ici aux chaînes de blocs, à l’intelligence artificielle ou à d’autres nouvelles technologies » a-t-il indiqué.

Covid-19 et ses répercussions sur les douanes

La pandémie de covid-19 a considérablement affecté la vie et les moyens de subsistance.

Dans le cadre des efforts visant à réduire la propagation internationale du virus et à atténuer les conséquences potentiellement dévastatrices de la pandémie à plus long terme, un plan d’action en dix points a été mis en place pour garder les navires en mouvement, les ports ouverts et le commerce transfrontalier et de transit fluide, tout en veillant la sécurité sanitaire.

Il s’agit de:

  1. S’assurer que le transport maritime ne soit pas interrompu car environ 80 % du volume du commerce mondial est transporté par navigation commerciale, qui achemine les aliments, l’énergie et les matières premières du monde entier, ainsi que les produits manufacturés et leurs composants;
  2. Maintenir les ports ouverts. Les ports fournissent des services essentiels pour le commerce international ; ils doivent rester ouverts aux navires et aux liaisons intermodales ;
  3. Protéger le commerce international des biens essentiels et en accélérer le dédouanement et la facilitation des échanges;
  4. Faciliter le transport transfrontalier. Les camions, les trains, les avions et les travailleurs des transports concernés doivent pouvoir traverser les frontières afin d’assurer le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement ;
  5. Garantir le droit de transit. Tous les pays y compris les pays sans littoral et les pays de transit doivent maintenir l’accès aux ports maritimes;
  6. Renforcer la transparence et garder l’information à jour. En ces temps d’évolution rapide de l’environnement commercial, il est particulièrement important pour les Gouvernements de communiquer clairement et que l’information soit accessible à tous les acteurs et parties prenantes, et garder l’information commerciale en ligne et les bureaux d’aide à jour et opérationnels en permanence;
  7. Dématérialiser. Comme les contacts physiques entre les personnes doivent être minimisés, les soumissions électroniques et les transactions sans papier deviennent de plus en plus importantes;
  8. Examiner rapidement les incidences juridiques pour les parties commerciales. Les perturbations sans précédent associées à la pandémie et ses conséquences socioéconomiques massives donnent lieu à une pléthore de problèmes juridiques qui affectent les commerçants du monde entier (par exemple, les retards et défaillances, responsabilité pour rupture de contrat, frustration et force majeure);
  9. Protéger les chargeurs et les prestataires de services de transport : les mesures d’urgence économique et de protection sociale doivent inclure l’industrie de la logistique internationale parmi ses bénéficiaires prioritaires;
  10. Prioriser l’assistance technique : bon nombre de ces mesures nécessitent des investissements dans les capacités humaines, institutionnelles et technologiques et devraient donc bénéficier d’un appui technique immédiat en priorité de la part des partenaires au développement.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito