Quantcast
Connect with us

a la une

Monde: la mobilisation contre la faim s’invite aux réunions annuelles 2022 de la Banque mondiale et du FMI

Avatar of La Rédaction

Published

on

AEBA8BB1 DBBB 42DD B9B7 22727AFFB738

Les problèmes de l’insécurité alimentaire actuelle va s’étendre jusqu’en 2023, selon les estimations de la Banque mondiale.

Le Président de cette institution de Breton Wood l’a annoncé à l’occasion de la conférence de presse inaugurale de la réunion de printemps du FMI et de la Banque mondiale, qui se tient à Washington (USA) depuis quelques heures.

Dans son speech, le Président de la Banque mondiale a souligné que la guerre menée en Ukraine par la Russie va accentuer cette insécurité alimentaire. Et ce sont les économies des pays pauvres dont la RDC qui sont durement frappées par la guerre en Ukraine.

A l’heure actuelle, les prix des produits agricoles ont enregistré une hausse de 37%. Situation due notamment à la pénurie d’engrais et de l’énergie pour booster l’agriculture.

Le Président de la Banque mondiale, David Malpass, estime que les pays touchés doivent arrêter des stratégies pour résister à la crise.

Quant à la Directrice générale du Fonds monétaire international, elle pense que « tous les États de la planète doivent se mettre ensemble pour conjurer le mauvais sort ».

Kristalina Georgieva a indiqué que son institution mène des actions pour la normalisation de la situation.

« Nous fournissons une analyse objective des avantages de la coopération et du risque de fragmentation », a-t-elle déclaré.

Côté RDC, dans l’optique de la recherche des solutions pour juguler la crise, le Ministre d’Etat en charge du Budget, le Ministre des Finances et la Gouverneure de la Banque centrale du Congo ont poursuivi leurs contacts à la réunion du printemps.

Nicolas Kazadi, Aimé Boji, et Marie France Malangu Kabedi ont échangé, le mercredi 20 avril 2022, avec le Directeur du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI).

Olivier KAFORO

Advertisement

Edito