Connect with us

a la une

RDC : Index 2020 de la liberté économique, le faible score oblige l’Etat à accélérer des réformes

Published

on

RDC : Index 2020 de la liberté économique, le faible score oblige l’Etat à accélérer des réformes 3

La République démocratique du Congo a enregistré un recul dans l’index 2020 de la liberté économique. Elle a quitté la 39ème position en 2019 pour occuper la 42ème 2020, soit un recul de trois places. 

En effet, le score de liberté économique de la Rd Congo est de 49,5. Ce qui fait de son économie la 162e plus libre de l’indice 2020.

Son score global a diminué de 0,8 point en raison d’une énorme baisse du score d’intégrité gouvernementale. Le pays est classé 39ème sur 47 pays de la région de l’Afrique subsaharienne, et son score global est bien en deçà des moyennes régionales et mondiales.

Il s’agit d’une contre-performance obtenue après évaluation de 51 pays africains sur base de 12 facteurs quantitatifs regroupés en quatre grandes catégories.

Cet index est réalisé chaque année par The Heritage Foundation, un Think Tank et lobby américain conservateur basé à Washington.

Ce lobby mesure la liberté économique dans 180 pays dans le monde dont 51 pays africains sur base de 12 facteurs quantitatifs regroupés en quatre grandes catégories, ont été utilisés pour établir.

Ces facteurs quantitatifs évalués sont l’état de droit (le droit de propriété, l’intégrité du Gouvernement, l’efficacité judiciaire) ; la prépondérance du Gouvernement (les dépenses publiques, la pression fiscale, la santé fiscale) ; l’efficacité réglementaire (la liberté des affaires, la liberté de travail, la liberté monétaire) ; les marchés ouverts (la liberté commerciale, la liberté d’investissement, la liberté financière).

RDC : Index 2020 de la liberté économique, le faible score oblige l’Etat à accélérer des réformes 4

Ce rapport renseigne que les scores des pays africains se situent généralement dans les catégories inférieures de la liberté économique, même si de modestes progrès en matière de liberté économique ont stimulé la croissance économique dans plusieurs pays.

Et sur base des scores obtenus (de 0 à 100), les pays sont classés en cinq catégories en fonction de niveau de liberté estimé de l’économie.

1ère catégorie : Les pays ayant enregistré les scores les plus élevés (entre 80 et 100) sont considérés comme économiquement « libres ».

2ème catégorie : les économies « globalement libres »

3ème catégorie : les économies « modérément libres ».

4ème catégorie : les pays avec « peu de liberté » économique

5ème catégorie : les pays dits « répressifs »

La RDC se retrouve donc dans cette dernière catégorie, de pays dits « répressifs ».

« Si la RDC veut avoir une chance de développement durable, le Gouvernement devra donner la priorité aux réformes pour améliorer la liberté financière et attirer les investissements étrangers. Il devra également réaliser des gains substantiels en matière d’état de droit », commente Index of economic  freedom.

Ci-dessous le classement de 51 économies :

Rang

Pays

Score

Catégorie

         Rang mondial

01

Ile Maurice

74,9

Globalement libre

           21

02

Rwanda

70,9

Globalement libre

           33

03

Botswana

69,6

Modérément libre

           40

04

Seychelles

64,3

Modérément libre

           72

05

Cap-Vert

63,6

Modérément libre

           76

06

Maroc

63,3

Modérément libre

           78

07

Tanzanie

61,7

Modérément libre

           89

08

Namibie

60,9

Modérément libre

         96

09

Madagascar

60,5

Modérément libre

         99

10

Côte d’Ivoire

59,7

Peu de liberté

         101

11

Ouganda

59,5

Peu de liberté

         102

12

Ghana

59,4

Peu de liberté

         104

13

Afrique du Sud

58,8

Peu de liberté

         106

14

Sénégal

58,0

Peu de liberté

         110

15

Nigeria

57,2

Peu de liberté

         116

16

Burkina-Faso

56,7

Peu de liberté

         117

17

Gabon

56,7

Peu de liberté

         118

18

Guinée

56,5

Peu de liberté

         121

19

Gambie

56,3

Peu de liberté

         123

20

Sao Tomé-et-Principe

56,2

Peu de liberté

         125

21

Mali

55,9

Peu de liberté

         126

22

Tunisie

55,8

Peu de liberté

         128

23

Mauritanie

55,3

Peu de liberté

         130

24

Eswatini

55,3

Peu de liberté

         131

25

Kenya

55,3

Peu de liberté

         132

26

Bénin

55,2

Peu de liberté

         133

27

Niger

54,7

Peu de liberté

         137

28

Lesotho

54,5

Peu de liberté

         138

29

Togo

54,1

Peu de liberté

         140

30

Egypte

54,0

Peu de liberté

         142

31

Comores

53,7

Peu de liberté

         143

32

Cameroun

53,6

Peu de liberté

         145

33

Ethiopie

53,6

Peu de liberté

         146

34

Zambie

53,5

Peu de liberté

         147

35

Guinée – Bissau

53,3

Peu de liberté

         148

36

Djibouti

52,9

Peu de liberté

         151

37

Malawi

52,8

Peu de liberté

         152

38

Angola

52,2

Peu de liberté

         154

39

République Centrafricaine

50,7

Peu de liberté

         159

40

Mozambique

50,5

Peu de liberté

         160

41

Tchad

50,2

Peu de liberté

         161

42

RDC

49,5

Répressif

         162

43

Liberia

49,0

Répressif

         165

44

Burundi

49,0

Répressif

         166

45

Guinée Equatoriale

48,3

Répressif

         167

46

Sierra Leone

48,0

Répressif

         168

47

Algérie

46,9

Répressif

         169

48

Soudan

45,0

Répressif

         173

49

Zimbabwe

43,1

Répressif

         174

50

Congo

41,8

Répressif

         176

51

Erythrée

38,5

Répressif

         177

D’après cette notation de l’indice, la RDC a repris en 2009 après une absence de huit ans alors que des données crédibles n’étaient pas disponibles en raison de l’instabilité et de la violence, et le niveau de liberté économique ne s’est amélioré que sporadiquement depuis lors.

« La croissance du PIB a cependant été robuste au cours des cinq dernières années en raison de la hausse des prix mondiaux des matières premières », lit-on dans le Rapport.

De l’avis de certains analystes, cette contre-performance devrait interpeller les autorités et les pousser à renforcer les dispositifs visant à améliorer la gouvernance et le climat des affaires en la Rd Congo. Ce qui aurait non seulement un impact positif sur la vie socio-économique du congolais mais aussi sur les différents classements et/ou notations.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement