Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : le prix de l’uranium pourrait atteindre 150 USD/livre à moyen terme, après son récent rallye haussier

Avatar of La Rédaction

Published

on

FC38B2D2 C96E 42E3 B713 0F32439A4B07

Le prix de l’uranium pourrait culminer à 150 USD/livre entre 2025 et 2027, dans un contexte de renaissance de l’énergie nucléaire mondiale. Ce, après avoir presque doublé depuis début 2023 pour atteindre environ 106 dollars la livre actuellement. C’est ce qu’indique le cabinet de conseil australien Shaw and Partners, dans une note de recherche publiée le lundi 22 janvier 2024.

La note de recherche intitulée « Nuclear Summer-Upgrading Uranium to 150 USD/lb » indique que le cours de la livre d’uranium sur le marché spot s’est envolé à 106 dollars américains, battant ainsi son précédent record de 101 dollars enregistré en 2007. Le cours du métal radioactif avait entamé un mouvement baissier depuis l’accident de Fukushima survenu en mars 2011 au Japon, chutant à 20 dollars la livre en 2016. Le prix est ensuite reparti à la hausse en 2021, et la surchauffe s’est accélérée depuis mars 2023 sous l’effet de plusieurs facteurs.

Dans sa note, Shaw and Partners indique que l’énergie nucléaire revient en grâce, car les Gouvernements du monde entier ont compris que les énergies renouvelables ne suffiraient pas à décarboner les réseaux électriques.

Lors de la 28e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28) qui s’est tenue fin 2023 à Dubaï, 22 pays dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et le Japon se sont engagés à tripler leur capacité nucléaire installée, d’ici à 2050.

Les spécialistes renseignent que la Chine devrait par ailleurs construire, à elle seule, environ 150 nouveaux réacteurs nucléaires au cours des quinze prochaines années.

Des facteurs géopolitiques contribuent également à la renaissance du nucléaire. Un projet de loi américain visant à interdire les importations de combustible nucléaire en provenance de la Russie contribue par exemple à la trajectoire ascendante des prix.

Selon les experts, la flambée attendue du prix de l’uranium devrait profiter à plusieurs pays africains producteurs de ce métal gris argenté comme la Namibie, le Niger, l’Afrique du Sud, la Mauritanie et le Malawi.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV