Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : les apprentissages en crise, donner la priorité à l’éducation et redoubler d’efforts pour rattraper les apprentissages perdus

Avatar of La Rédaction

Published

on

Monde : les apprentissages en crise, donner la priorité à l’éducation et redoubler d'efforts pour rattraper les apprentissages perdus

Tribune – Margarita a 13 ans et vit en Équateur, à Imbabura. Adolescente active, elle espère retourner en classe après plus d’un an sans école, remplacée par des cours virtuels.

L’apprentissage en ligne mis en place pendant cette période n’a pas été évident pour sa famille qui a eu des difficultés à s’équiper et se connecter : « Avec la pandémie, il a fallu passer aux cours en ligne, mais on n’avait pas internet et je ne pouvais pas étudier. »

L’histoire de Margarita ressemble à celle de millions d’autres jeunes.

La Covid-19 a entraîné des interruptions sans précédent dans la scolarité des élèves du monde entier.

L’impact de la Covid-19 sur les apprentissages

Le temps de classe perdu à cause de la pandémie est colossal. Au plus fort des fermetures d’écoles en avril 2020, plus de 1,6 milliard d’élèves dans 188 pays ont été privés de cours.

À l’échelle mondiale, les établissements scolaires sont restés en moyenne fermés durant 141 jours de classe de février 2020 à février 2022. Une situation qui touche de manière disproportionnée les enfants les plus pauvres du monde.

Si certains pays ont rapidement rouvert leurs écoles, beaucoup les ont gardées totalement fermées pendant des périodes exceptionnellement longues, tandis que d’autres ne les ont rouvertes que partiellement.

Les périodes de fermeture des établissements ont été en général plus longues dans les pays qui affichaient déjà de mauvais résultats sur le plan des acquis scolaires, ce qui n’a fait qu’exacerber ces inégalités.

Il y a aujourd’hui « une crise dans la crise ».
Avant même la Covid-19, les estimations sur la pauvreté des apprentissages constataient une aggravation de la crise de l’éducation.

De nouvelles données publiées dans l’édition 2022 de l’État de la pauvreté des apprentissages dans le monde montrent que la proportion d’enfants incapables de lire et de comprendre un texte simple à l’âge de 10 ans s’élevait déjà à 57 %, soit un taux supérieur aux estimations antérieures.

À la suite de la fermeture prolongée des écoles et des inégalités d’accès à l’enseignement à distance et en présentiel, la pauvreté des apprentissages a augmenté d’un tiers dans les pays à revenu faible et intermédiaire, environ 70 % des enfants de 10 ans étant désormais incapables de comprendre un texte simple à l’écrit.

En outre, les taux de décrochage scolaire augmentent dans certains pays, de même que les mariages et les grossesses précoces, le travail infantile et les problèmes de santé mentale.

Les inégalités d’apprentissage se creusent : la fermeture des établissements scolaires a aggravé les disparités existantes en matière d’éducation, les enfants les plus vulnérables subissant les pertes d’apprentissage les plus graves.

Partout dans le monde, les perturbations scolaires liées à la Covid-19 ont plus durement affecté les élèves appartenant à des milieux socio-économiques défavorisés. Même si les pays ont mis en place des programmes éducatifs à distance, avec des solutions numériques ou via la radio et la télévision, au moins 463 millions d’enfants dans le monde n’ont pas pu en bénéficier, et les trois quart d’entre eux étaient issus de ménages pauvres ou de zones rurales.

Une étude menée par la Banque Mondiale

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito