Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : les diamants russes frappés d’interdiction par le G7 dès janvier 2024

Avatar of La Rédaction

Published

on

879E2F06 D7BA 45EE 91AC C040973A5984

Monde : les diamants russes frappés d’interdiction par le G7 dès janvier 2024

Afin de réduire les capacités de la Russie à attaquer l’Ukraine, le G7 a annoncé le 6 décembre 2023, l’introduction de restrictions sur l’importation de diamants non industriels, extraits, transformés ou produits en Russie à partir du 1er janvier 2024. Une interdiction qui sera suivie d’autres restrictions sur l’importation de diamants russes traités dans des pays tiers, à compter du 1er mars 2024.

Pour assurer la mise en œuvre de ces restrictions, les pays membres du G7 dont les États-Unis, plus grand marché au monde de consommation des gemmes, vont établir « d’ici le 1er septembre 2024, un mécanisme solide de vérification et de certification des diamants bruts fondé sur la traçabilité au sein du G7 ».

L’interdiction des diamants russes s’ajoute aux différentes sanctions mises en place depuis 2022 par le G7 et l’Union européenne pour limiter la capacité de Moscou à financer sa guerre contre l’Ukraine.

Des mois de négociations ont été nécessaires pour parvenir à cet accord, certains pays se montrant réticents, à l’image de la Belgique.

Selon Bruxelles, l’interdiction des diamants russes pénaliserait davantage le pays que la Russie qui « pourra toujours vendre ses diamants ailleurs ».

Pendant ce temps, la ville belge d’Anvers, première place mondiale pour le négoce des diamants, se trouverait pénalisée.

Pour l’organisation qui assure la gestion du négoce dans la ville (Antwerp World Diamond Centre), le chiffre d’affaires serait réduit de 30 %.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV