Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : les énergies renouvelables dans le secteur de l’électricité ont atteint 3.870 gigawatts en 2023

Avatar of La Rédaction

Published

on

C0ABA634 31C6 46A1 B8CB 45D66D155FD9

À part le fait que ça soit l’année la plus chaude jamais enregistrée comme l’atteste l’Organisation météorologique mondiale dans son récent rapport, l’année 2023 a également établi un nouveau record de déploiement d’énergies renouvelables, d’après l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

Intitulé « statistiques de capacité renouvelable 2024 », le nouveau rapport de l’institution publié le 27 mars 2024
renseigne que le secteur de l’énergie renouvelable a atteint une capacité totale de 3.870 gigawatts (GW) à l’échelle mondiale, soit une hausse de 86%.

Toutefois, précise la source, cette croissance est inégalement répartie à travers le monde. Ce qui indique une tendance loin de l’objectif de tripler les énergies renouvelables d’ici 2030.

En effet, l’expansion des 473 GW d’énergies renouvelables a été une fois de plus menée par l’Asie avec une part de 69 % (326 GW). Cette croissance a été tirée par la Chine dont la capacité a augmenté de 63 % pour atteindre 297,6 GW.

Cela reflète un écart flagrant avec d’autres régions, laissant à la traîne une grande majorité de pays en développement, malgré d’énormes besoins économiques et de développement.

Même si l’Afrique a connu une certaine croissance, indique l’institution, elle est modeste en comparaison avec une augmentation de 4,6 %, atteignant une capacité totale de 62 GW.

Les autres régions qui ont connu une expansion significative sont le Moyen-Orient avec une augmentation de 16,6 % et l’Océanie avec une augmentation de 9,4 %.

Les pays du G7 en tant que groupe ont augmenté de 7,6 %, ajoutant 69,4 GW l’année dernière.

Les pays du G20, quant à eux, ont augmenté leur capacité de 15,0 %, pour atteindre 3 084 GW d’ici 2023.

Cependant, pour que le monde atteigne plus de 11 TW pour atteindre l’objectif de triplement, il faut que les membres du G20 à eux seuls atteignent 9,4 TW de capacité d’énergie renouvelable d’ici 2030.

Alors que l’énergie solaire continue de dominer l’expansion de la capacité de production d’énergies renouvelables, le rapport souligne que la disparité de croissance n’a pas seulement affecté la répartition géographique mais également le déploiement des technologies.

L’énergie solaire a représenté 73 % de la croissance des énergies renouvelables l’année dernière, atteignant 1.419 GW, suivie par l’énergie éolienne avec 24 % de l’expansion des énergies renouvelables.

L’année 2023 a été également ponctuée de plusieurs faits majeurs, selon l’institution, en l’occurrence :

– Énergie solaire : l’énergie solaire photovoltaïque a augmenté de 345,5 GW l’année dernière, tandis que l’énergie solaire concentrée a augmenté de 0,3 GW. La Chine, à elle seule, a ajouté 216,9 GW à l’expansion totale;

– Hydroélectricité renouvelable (hors pompage hydraulique) : la capacité a atteint 1 270 GW, avec une expansion inférieure à celle des dernières années. L’Australie, la Chine, la Colombie et le Nigeria ont chacun ajouté plus de 0,5 GW;

– Énergie éolienne : l’énergie éolienne a connu une croissance de 13 %, suivant l’énergie solaire. Fin 2023, la capacité éolienne totale atteignait 1 017 GW. L’expansion a été dominée par la Chine et les États-Unis;

– Énergie géothermique : l’énergie géothermique a augmenté d’un très modeste 193 MW, menée par l’Indonésie;

– Électricité hors réseau : la capacité – dans les régions hors Europe, Amérique du Nord et Eurasie – a augmenté de 4,6 %, atteignant 12,7 GW, dominée par l’énergie solaire hors réseau qui a atteint 5 GW d’ici 2023.

Au regard de ce qui suit, le scénario 1,5 ° C de l’IRENA recommande une augmentation massive du financement et une forte collaboration internationale pour accélérer la transition énergétique, en plaçant les pays en développement au premier rang des priorités. Des investissements sont nécessaires dans les réseaux électriques, la production, la flexibilité et le stockage. La voie vers un triplement de la capacité d’énergie renouvelable d’ici 2030 nécessite un renforcement des institutions, des politiques et des compétences.

Flory Musiswa/Stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV