Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : les exportations du pétrole et du gaz russes chiffrées à plus de 97 milliards USD depuis le début des opérations militaires en Ukraine (Experts)

Avatar of La Rédaction

Published

on

Gaz Russes

Malgré les sanctions de l’Union européenne contre la Russie qui devraient toucher près de trois quart (3/4) des exportations du pétrole et du gaz russes, le plus grand pays du monde continue de faire bon marché avec son pétrole et son gaz.

Depuis le début des opérations militaires russes sur le territoire ukrainien, les exportations du pétrole et gaz russes a atteint un montant de plus de 97 milliards de dollars américains, selon le rapport d’un Centre de recherche indépendant (CREA) publié ce lundi 8 août 2022 et qui épingle particulièrement la France.

Du 24 février au 3 juin 2022, la Russie a exporté 93 milliards d’euros exactement – d’énergies fossiles sur une période qui correspond au 100 premiers jours du conflit en Ukraine.

Selon le CREA, l’Union Européenne (EU) a représenté 61% des importations fossiles, soit environ 57 milliards d’euros, sur les 100 premiers jours de la guerre (24 février – 3 juin). Les plus gros importateurs ont été la Chine (12,6 milliards d’euros), l’Allemagne (12,1 milliards) et l’Italie (7,8 milliards).

D’après TF1 info, qui cite le même rapport, l’Union européenne reste le principal acheteur de ces exportations, dont la France qui a maintenu son approvisionnement en gaz russe malgré des sanctions prises contre d’autres secteurs de l’économie russe.

Le chiffre permet de saisir l’importance stratégique du secteur énergétique russe dans les échanges mondiaux, et la manne financière qu’elle représente pour le Kremlin (50% du budget fédéral selon le Sénat) alors que de nombreux autres secteurs de l’économie russe s’effondrent sous l’effet des sanctions occidentales et que son PIB recule brutalement.

A en croire les mêmes experts, intervenant sur la chaîne de télévision israélienne, la Russie dépense près de 816 millions USD par jour pour soutenir les efforts de la guerre.

Cette publication du Centre for research on energy and clean Air (CREA), basé en Finlande, survient alors que l’Ukraine presse les Occidentaux de rompre tout commerce avec la Russie pour cesser d’alimenter le trésor de guerre du Kremlin.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito