Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : l’étain chute à 25 700,00 USD la tonne à la bourse de Londres

Avatar of La Rédaction

Published

on

etain

L’étain enregistre une baisse spectaculaire de prix sur le marché international au 6 juillet 2022 en se négociant à 25 700,00 USD la tonne soit une baisse de -4,80% depuis le début de semaine sur le marché boursier de Londres.

D’après les projections des experts congolais de la Commission nationale des Mercuriales, le cours de l’étain devrait enregistrer une baisse tout en gardant un niveau supérieur au prix affiché à la bourse.

Suivant ces projections, la tonne de l’étain se négocierait à 28 550,00 USD cette semaine sur le marché contre 33 150,00 USD la tonne la semaine passée, soit un écart de prix négatif de l’ordre de 4 600 USD.

Au début de cette année 2022, l’étain s’était bien positionné pour faire un nouveau record sur le marché au milieu du faible stockage de ce métal.

En mars 2022, l’étain s’est négocié à 44 200 USD la tonne à la bourse de Londres (London Metal Exchange-LME) avant de s’envoler à 42 500 USD au mois d’avril 2022.

L’International Tin Association (ITA) avait renseigné en début d’année que la demande excédera 400 000 tonnes en 2025 mais les projets greenfields et le recyclage ne devraient pas permettre de répondre au surcroît de demande, ce qui maintiendra le marché en situation de déficit jusqu’à la fin de la décennie.

La demande a atteint 355 200 tonnes en 2020, dont 50% pour la soudure, 17% pour la chimie et le reste pour l’étamage, les batteries de véhicules électriques et les alliages de cuivre. Elle pourrait s’élever à 430 000 tonnes d’ici quatre ans si les technologies continuent de drainer la demande, selon Jeremy Pierce, chef de communication pour ITA.

Cette situation risque d’occasionner des fortes perturbations des bonnes avancées enregistrées par l’économie congolaise essentiellement portée par son secteur minier.

Au cours de cette semaine, les principaux produits miniers exportés de la République Démocratique du Congo (cuivre, le cobalt, le zinc et l’étain) ont enregistré une baisse sensible des prix sur le marché international.

Cette période de flottement des cours des produits miniers devrait être considérée comme une opportunité pour le Gouvernement de la RDC afin d’envisager la diversification de son économie pour se mettre à l’abri de l’inconfort du marché des produits miniers.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV