Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : plus de 100 millions de personnes consomment la Chicha (OMS)

Avatar of La Rédaction

Published

on

Monde plus de 100 millions de personnes consomment la Chicha OMS

Le nombre des consommateurs de la Chicha est largement en augmentation, surtout dans les milieux des jeunes.

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 100 millions de personnes dans le monde consomment la Chicha.
Son usage est très répandu en Amérique et au Moyen Orient.

Cette pratique en vogue n’épargne pas la ville de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC).

Plusieurs sources concordantes indiquent que dans la ville de Kinshasa et autres chefs-lieux de province, la consommation de la Chicha prend de plus en plus de l’ampleur. Elle est souvent utilisée par plusieurs personnes à tour de rôle.

En effet, il s’agit d’une sorte de pipe orientale à long tuyau flexible reliée à un flacon d’eau chaude aromatisée par la liqueur et d’autres substances.

Le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani, avait affirmé, lors de la journée mondiale sans tabac, le 31 mai 2022, que de multiples actions de santé publique étaient mises en place par le Gouvernement congolais afin de limiter la consommation du tabac, notamment de la chicha en République Démocratique du Congo (RDC).

En rappel, la vente du tabac, cigarette ou chicha, est légale en République Démocratique du Congo (RDC). On estime qu’au moins un jeune sur trois fume.

Plusieurs mesures ont été mises en œuvre au niveau gouvernemental afin de lutter contre ce fléau. Il s’agit entre autres de :

• l’accélération de la signature de l’arrêté interministériel portant fixation de taux des droits, taxes et redevances à percevoir à l’initiative du ministère de la Santé dans le domaine de la toxicomanie sur les produits du tabac et de ses dérivés en RDC ;

• l’accélération de l’adoption d’une Loi autorisant la ratification du Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac ;

• et l’installation des espaces Non-Fumeurs sur toute l’étendue de la République.

Malgré les efforts déployés par le Gouvernement congolais, avec concours de l’Organisation mondiale de la santé, contre le tabagisme, les politiques de santé ne semblent pas toujours efficaces pour la lutte contre le tabagisme.

Pourtant, selon plusieurs études des organismes internationaux, beaucoup de personnes à travers le monde meurent des maladies dues à l’inhalation de la fumée des autres.

« Fumer implique aussi la santé de son entourage c’est-à-dire celui que nous côtoyons tous les jours, peu importe le lieu », avancent les mêmes études.

Olivier KASANDA/Stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito