Connect with us

a la une

Nangaa : « le PGR n’a aucune compétence d’arrêter le calendrier de la CENI

Published

on

Nangaa : « le PGR n'a aucune compétence d'arrêter le calendrier de la CENI 1

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a rejeté la demande du Parquet général près la Cour de Cassation relative au report des élections des gouverneurs et sénateurs pour faits de corruption.

En réalité, c’est une fin de non recevoir que le président de la CENI, Corneille Nangaa a réservé à la requête de Flory Kabange Numbi. Il a visiblement évoqué le caractère indépendant de la centrale électorale et la séparation des pouvoirs reconnus à chaque institution.

Ce, en dépit de la lettre du Procureur Général de la République qui demandait à la centrale électorale de reporter lesdits scrutins « afin de lui permettre d’avoir des éléments probants sur les allégations de “corruption intense” visant les députés provinciaux et les candidats en lice ».

« Le PGR n’a aucune compétence d’arrêter le calendrier de la CENI. Les élections sont maintenues […] C’est vrai que c’est le travail du PGR de chercher, de faire des investigations pour déterminer qui a corrompu ou qui a été corrompu. Seulement, cela n’a rien à voir avec le calendrier de la CENI», a déclaré Corneille Nangaa à Actualité.cd.

Dès lors, il devient clair que le calendrier électoral ne peut être bouleversé tant que le peuple attend avoir son Sénat être constitué et les exécutifs provinciaux être installées à la suite de ces scrutins indirects.

Une position saluée par de nombreux congolais sur les réseaux sociaux obligeant ainsi le PGR, Flory Kabange Numbi à entreprendre ses enquêtes jusqu’au bout et déférer éventuellement les coupables devant la justice sans pour autant interférer sur la suite du processus électoral.

D’après e calendrier de la CENI, les scrutins des sénateurs sont programmés pour ce vendredi 15 mars. Et ceux des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces le mercredi 27 mars prochain.

Particulièrement, les provinces de Nord-Kivu et Maï-Ndombe, verront leurs élections se dérouler le samedi 18 mai pour les sénateurs et le jeudi 30 mai pour les gouverneurs et vice-gouverneurs.  Et ce, en attendant la tenue des élections législatives nationales et provinciales ce 31 mars 2019 dans les circonscriptions de Beni-ville, Beni-territoire, Butembo (Nord-Kivu) et Yumbi (Maï-Ndombe).

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :