Quantcast
Connect with us

a la une

New-York : Denise Nyakeru Tshisekedi et Pramila Patten échangent sur la lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits

Avatar of La Rédaction

Published

on

C3CC2A9F 24A4 4A94 9768 79C12DB22003

En séjour à New-York où elle accompagne son époux à la 77ème Assemblée générale des Nations-Unies, Denise Nyakeru Tshisekedi, a eu un tête-à-tête, le mardi 20 septembre 2022, avec la représentante spéciale des Nations-Unies sur les violences sexuelles dans les conflits, Madame Pramila Patten.

Au menu des échanges entre les deux personnalités, les discussions sur la situation des victimes de violences sexuelles en République Démocratique du Congo (RDC).

Pour Pramila Patten, l’engagement de Denise Nyakeru Tshisekedi dans la lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits est avérée.
Un engagement qui se traduit entre autres par la création d’un Fonds de réparation des victimes, par l’élaboration et l’adoption de l’avant projet de Loi fixant les principes fondamentaux relatifs à la protection des victimes des violences sexuelles.

« L’année dernière, j’étais en RDC pour le lancement du Fonds de réparation. C’est une étape importante dans l’histoire de la RDC qui non seulement reconnaît l’ampleur des violences sexuelles dans le pays mais apporte son soutien aux victimes à travers les réparations. C’est un avant projet qui sera un modèle pour l’Afrique. », a indiqué Pramila Patten.

Elle a affirmé le soutien de son bureau à la Première dame de la RDC sur cette proposition de Loi en faveur des victimes des violences sexuelles liées aux conflits et autres crimes grave en République Démocratique du Congo.

Denise Nyakeru Tshisekedi et Pramila Patten ont également évoqué d’autres projets qui feront l’objet de collaboration entre ces deux grandes femmes. Il s’agit notamment de la situation des enfants issus de viol.

A ce sujet, le bureau de la représentante spéciale des Nations-Unies compte mettre en place un panel où Denise Nyakeru Tshisekedi fera partie. Ce, dans le cadre de prévention des victimes des violences sexuelles.
Ce panel sera constitué en marge des travaux de la 77ème Assemblée générale des Nations-Unies à New-York.

Pour rappel, en décembre 2019, la Première dame de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi, était nommée « championne de la prévention de la violence sexuelle liée aux conflits » par les Nations-Unies en présence de Pramila Patten, représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit.

A cette occasion, Madame Patten avait évoqué plusieurs raisons justifiant le choix des Nations-Unies porté sur Madame Denise Nyakeru Tshisekedi, notamment son engagement à œuvrer pour l’accélération du changement, la diffusion du plaidoyer et la sensibilisation et pour obtenir des dirigeants leur volonté politique et engagement sur la question des violences sexuelles liées aux conflits.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito