Quantcast
Connect with us

a la une

Noël Tshiani : «n’est-il pas responsable de reporter de trois mois ces élections ?»

Published

on

Le candidat président de la République, Noël K. Tshiani Mwadianvita s’est interrogé sur la nécessité de reporter de trois mois les élections prévues le 23 décembre 2018. Il a exprimé sa préoccupation dans un tweet fait ce lundi 17 décembre, lequel soulève des réactions diverses au sein de la classe politique.

Entre les lignes, Noël Tshiani évoque les difficultés de deux ordres.

D’abord, les difficultés logistiques avec l’incendie de l’entrepôt de la CENI où des matériels destinés à 19 communes de Kinshasa avaient pris feu. Ce qui préjudicie la capitale.

Ensuite, le retard observé dans le déploiement de matériels. La CENI a annoncé l’arrivée du premier lot des procès-verbaux en provenance de l’Afrique du sud et qui devront être déployés partout dans le pays.

Cette incertitude gagne aussi une frange de la classe politique congolaise. Qu’à cela ne tienne, d’autres continuent à sillonner les provinces pour battre campagne et appeler l’électorat à leur accorder les suffrages.

Pour sa part, la CENI reste confiante et réaffirme la tenue des élections à la date prévue, à savoir : le 23 décembre 2018 prochain. Si plus de 60% des matériels électoraux constituant le stock tampon sont déjà ramenés à Kinshasa, le déploiement des procès-verbaux et autres documents se poursuit à travers le pays.

Entre-tremps, la population ne jure que par la tenue des élections conformément au calendrier fixé par la CENI.

En rappel, Noël K. Tshiani Mwadianvita est candidat président de la République portant le numéro 15. Cet économiste propose un «Plan Marshall pour la Reconstruction de la RDC» comme étant une nouvelle vision du développement qui s’échelonnera sur 15 ans. Sa mise en œuvre exige 800 milliards de dollars sur une période de 15 ans.

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito