Quantcast
Connect with us

a la une

Patrick Muyaya: « le meilleur rempart du journaliste, c’est son professionnalisme »

Published

on

Pour sa première rencontre avec le corps des professionnels des médias, le ministre de la Communication et médias et Porte-parole du Gouvernement congolais, Patrick Muyaya, a invité les journalistes à plus de professionalisme pour éviter tout dérapage.

Il leur a adressé cette exhortation lors de la cérémonie de célébration de la journée de la presse, ce lundi 3 mai 2021, à l’Hôtel Béatrice. Une activité organisée par l’Ong « Journaliste en danger » en collaboration avec Internews.

« Nous comptons poursuivre et parachever les réformes que nous avons trouvées sur la table de notre prédécesseur », a déclaré le ministre Muyaya.

D’abord la réforme sur la loi de 1996 qui doit être adaptée aux exigences de l’heure.

Ensuite, faire aboutir la loi sur l’accès à l’information.

Il sera aussi question de consolider le cadre de concertation et de collaboration avec les structures de régulation de professionnels des médias.

Ces réformes viseront à instaurer également un cadre de médiation pour régler le conflit entre les professionnels de médias et le pouvoir public.

« Lorsque vous exercez votre métier dans le professionnalisme, il est difficile qu’on puisse vous inquiéter », a insisté Patrick Muyaya.

Il s’insurge contre les moutons noirs qui ternissent l’image de la profession.

A cette occasion, le ministre Muyaya a annoncé la tenue prochaine des états généraux de la presse.

«  Ça sera une occasion pour nous de situer les responsabilités des uns et des autres. Ça sera aussi une occasion pour parler de la nature des medias, de leur évolution en cette période où la pratique du métier peut se faire avec un simple téléphone », a-t-il souligné.

Rappelons que la journée de la liberté de la presse est célébrée cette année sous le thème : « information comme bien public ».

Cette célébration a connu la présence de plusieurs personnalités qui ont, chacune, adressé un message phare à la corporation journalistique.

Le Secrétaire général de l’Ong « Journaliste en Danger », organisatrice de la manifestation a dressé un état des lieux de cas enregistrés sur la violation de la liberté de la Presse.

Il a indiqué que pour les six premiers mois de l’année en cours, 47 cas ont été enregistrés.

Plusieurs autres dirigeants des associations corporatistes ont pris à cette cérémonie, en l’occurrence Gaby Kukuba, Président de l’Union Nationale de la presse Congolaise ; le responsable de MILRDC, Israël Ntutala ; la Directrice adjointe d’Internews, Noémie Kilembe ; un représentant de Suède et de l’Unesco.

Quelques interventions ont eu lieu par vidéoconférence dont celle de Mike Hammer, ambassadeur des États-Unis en RD-Congo et de la chargée de coopération Suisse.

La célébration s’est clôturée par une photo de famille avec le nouveau ministre de la Communication et médias.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito