Quantcast
Connect with us

a la une

Professeur Tshibangu Kalala : « la RDC n’a aucun conflit frontalier avec le Rwanda »

Avatar of La Rédaction

Published

on

20230302 100555

Professeur, enseignant des Droits des organisations internationales et du Droit international de l’environnement, Tshibangu Kalala a plaidé pour la mise en place des bornes partout en République Démocratique du Congo pour protéger les frontières.

Il a fait ce plaidoyer au cours d’un briefing organisé, le mercredi 1er mars 2023, par le Ministre de la Communication et des Médias et Porte-Parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, autour de la situation frontalière de la République Démocratique du Congo avec un regard particulier sur sa partie orientale.

Avant tout, le professeur Tshibangu Kalala a fait un survol de façon pédagogique de la situation frontalière de la RDC, de l’historique de sa création à la démarcation en passant par sa délimitation reprise dans son ouvrage intitulé : « RDC et ses 11 frontières internationales. Géopolitique et Droit international. »

Dans cet ouvrage, l’auteur a souligné que « la RDC n’a aucun conflit frontalier avec le Rwanda ».

Selon le professeur, « le tableau historique de la situation frontalière de la RDC avec ses voisins est chevillé aux questions de bornes frontières, des branches aux niveaux terrestre, aérien et maritime. Sur le plan du Droit international, tout est clair eu égard à l’intangibilité des frontières reconnue par tous les États. » a-t-il affirmé.

Pour le professeur Tshibangu Kalala, une quelconque revendication du Rwanda déclenchera une bataille intellectuelle.

« Les règles du droit international sont claires. L’intangibilité des frontières héritée de la colonisation. On ne touche pas aux traités qui ont fixé les frontières. Nous devons être prêts sur notre territoire avec une armée dissuasive. Si quelqu’un veut revendiquer quoi que ce soit, nous allons répondre. », a-t-il martelé.

À l’occasion, le professeur Tshibangu Kalala a par ailleurs balayé toute hypothèse d’une quelconque perte d’une partie du territoire congolais comme certains tentent de le faire croire.

« Nous n’avons rien perdu, nous avons l’intégrité de notre territoire au moment où je vous parle », a-t-il rassuré.

De son côté, le Ministre congolais de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya , a promis que le Gouvernement fera tout son possible pour défendre, coûte que coûte, le territoire congolais.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV