Quantcast
Connect with us

a la une

RAM : une couverture Wifi complète assurée à l’aéroport international de N’Djili depuis fin mai 2022

Avatar of La Rédaction

Published

on

Aéroport international de Ndjili

Depuis fin mai 2022, les voyageurs ont la possibilité de se connecter gratuitement, sur toutes les zones du site de l’aéroport de N’Djili à Kinshasa, depuis leur ordinateur, tablette ou smartphone, à un réseau Wifi haut débit et illimité, pour surfer sur Internet en attendant posément leur avion.

C’est donc une promesse qui vient de se réaliser grâce aux revenus du Registre des Appareils Mobiles (RAM) collectés par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC).

Dès l’entrée à l’aérogare modulaire, qu’importe le lieu où l’on se trouve ensuite, dans la zone d’embarquement, à l’arrivée ou à la sortie des vols nationaux, dans la salle de livraison des bagages l’on est couvert, le réseau Wifi gratuit est disponible.

Le Wifi RAM n’est plus le seul apanage de la zone internationale qui en était pourvue depuis le 22 septembre 2021.

Rapide et fluide, la connexion du Wifi RAM profite dès lors à un plus grand nombre de personnes. Ce qui n’était possible jusqu’ici.

L’Autorité de régulation de la poste et télécommunications au Congo (ARPTC) a en effet tenu parole grâce aux fonds perçus depuis le lancement du projet RAM, le 20 septembre 2020. Des allocations qui contribuent à la facilitation de l’inclusion numérique.

A l’exemple du Wifi gratuit offert à l’aéroport International de N’Djili, tout est fait en sorte de contribuer au développement socio-économique de la République Démocratique du Congo (RDC) via les nouvelles technologies. Il s’agit de la continuité des opérations menées précédemment, l’an dernier avec notamment l’implémentation des hotspots wifi débutée en mai 2021 dans les différents sites universitaires et places publiques.

Avec les perceptions du RAM, l’ARPTC a procédé à l’équipement de sept autres sites à Kinshasa.

A cet effet, l’on a un accès gratuit au Wifi pourvu par le RAM à Kinshasa à l’ISP-Gombe, l’IFASIC, Kintambo Magasin, l’ISTA, l’INBTP, l’Unikin et l’UPN.

Outre cette étape initiale qui a déjà permis de doter les différents lieux susmentionnés de la ville d’une connexion à Internet via un réseau Wi-Fi gratuit, à savoir universités et espaces publics, d’autres sites ciblés seront opérationnels sous peu.

L’ARPTC réaffirme la poursuite du processus avec l’implémentation en cours dans d’autres coins de la capitale. Et, hormis la ville de Kinshasa, il est prévu la couverture de divers autres endroits importants dans les différentes provinces de la RDC.

S’appliquant à créer plusieurs autres points de connexion similaires à travers l’ensemble du pays, l’accent est mis sur la réduction de la fracture numérique qui passe pour l’une des priorités du programme du Gouvernement.

Cet ouvrage que l’ARPTC s’emploie à mener à bien, en affectant à leur usage les revenus du RAM. De la sorte, l’appui nécessaire est assuré à la vision du Chef de l’État visant à faire du numérique un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito