Connect with us

a la une

Ramaphosa : « nous oeuvrons pour faciliter le voyage sans visa en Afrique »

Published

on

Ramaphosa : « nous oeuvrons pour faciliter le voyage sans visa en Afrique » 1

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa a réaffirmé l’engagement de son pays à oeuvrer, conformément à l’objectif de l’Union africaine, pour permettre aux citoyens de « voyager sans visa » à travers le continent dans un marché unique de transport aérien. Il vient de faire cette déclaration ce samedi 4 mai 2019 au salon Africa’s travel Indaba à Durban.

Pour y parvenir, il a estimé que tout devrait partir de la réduction des lourdes formalités administratives, souvent inutiles, auxquelles sont confrontés des touristes souhaitant visiter les pays africains.

« Cela nous oblige à rationaliser nos régimes de visas de tourisme. En Afrique du Sud, nous sommes en train de réorganiser radicalement notre système de délivrance de visas pour le reste du monde et de mettre en place un système de visas électroniques de classe mondiale», a déclaré Ramaphosa.

Autres défis : la nécessité de lutter contre la criminalité et de changer la perception selon laquelle l’Afrique est une destination touristique peu sûre ; la promotion du tourisme intérieur ; la recherche des partenariats public-privé solides pour améliorer les offres touristiques-pays ; le renforcement de la coopération intergouvernementale ; la modernisation des infrastructures touristiques ; ainsi que la mise en conformité aux standards internationaux de compétitivité et de qualité requis pour l’industrie touristique.

Le ministre provincial du Tourisme du Lualaba, Kapend A Kapend a apprécié la profondeur et la responsabilité de ce message du président Ramaphosa qui invite les pays africains à redoubler d’efforts pour booster le tourisme.

Ramaphosa : « nous oeuvrons pour faciliter le voyage sans visa en Afrique » 2

Le ministre provincial du Lualaba (RDC), Daniel Kapend réagissant au micro de Zoom Eco

« Les difficultés d’obtention du visa sud-africain par des congolais notamment azimut été l’une des recommandations du ministre du Tourisme, Hanekom, au président Ramaphosa. Parce que les réclamations les plus fréquentes sont celles du visa. Il a rassuré de la création d’un système qui facilitera la fluidité et même la gratuité de visa comme c’est le cas entre certains pays de la SADC», a-t-il commenté.

Dans le cadre de ses efforts pour revitaliser son économie nationale, l’Afrique du Sud concentre ses énergies sur des secteurs à forte intensité de main-d’œuvre, tels que l’agriculture, l’économie des océans et le tourisme.

Pour ce faire, Cyril Ramaphosa affirme que son gouvernement s’est fixé un objectif audacieux de générer de nouveaux investissements de plus de 100 milliards de dollars sur cinq ans. Et dans cette stratégie, le tourisme joue un rôle essentiel.

« Il faut se préparer à adopter la technologie à l’ère de la quatrième révolution industrielle. Dans quelques années, un touriste atterrira dans nos aéroports et disposera d’une voiture autonome les conduisant à des destinations touristiques préprogrammées. Nous devrons peut-être bientôt concevoir des offres de tourisme pour les robots. Préparons-nous pour le nouveau monde qui s’annonce», a insisté le président sud-africain.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement