Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 10 millions USD pour l’achat d’une drague d’occasion au profit de la Congolaise des voies maritimes

Published

on

RDC : 10 millions USD pour l’achat d’une drague d’occasion au profit de la Congolaise des voies maritimes 1

La Congolaise des voies maritimes disposera d’ici quelques temps, d’une drague d’occasion en provenance d’Argentine dont la valeur est estimée à 10 millions de dollars américains. C’est ce qu’indiquent des sources de la CVM qui affirment que l’acquisition de cette drague d’occasion a bénéficié de l’autorisation du ministre des Transports et voies de communications, Didier Mazenga Mukanzu.

Avec l’achat de cette drague d’occasion, indiquent des sources internes, la CVM devra épargner jusqu’à 45 millions USD ou plus jadis dépensés pour la location de la drague alors qu’une drague neuve coûte 25 millions USD maximum selon les experts.

L’acquisition de cet outil d’exploitation, ajoute la source, est conforme à l’option levée par le gouvernement de la RDC de doter les entreprises du Portefeuille des équipements de travail performants afin de leurs permettre de mieux fonctionner et maximiser leurs recettes.

L’engin, une fois livré, devra assurer les opérations de dragage sur le bief maritime congolais, notamment sur le tronçon compris entre Banana et Matadi dans la province du Kongo central. Ce, en vue d’offrir aux usagers un tirant d’eau exigé, qui est conforme aux recommandations de l’Organisation internationale maritime.

Signalons par ailleurs que dans le cadre de l’appui institutionnel, la Congolaise des Voies Maritimes (CVM) a bénéficié de la part du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) un financement de 5 millions USD.

Des fonds destinés à l’amélioration de la navigation sur le fleuve Congo entre Matadi et Banana.

Il importe de signaler qu’à ce jour, le CVM fait partie des entreprises et autres sociétés de l’Etat qualifiés à tort ou à raison de « canards boiteux ».

D’importants efforts devraient être fournis pour redresser ces unités de production pour lesquelles l’Etat décaisse des moyens financiers importants afin de faire face à certaines charges.

Olivier Kamo

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito