Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 4ème édition de Kinshasa Strong Ladies, 5 000 USD prévus pour chacun des trois meilleurs projets

Published

on

Pour la quatrième édition de Kinshasa Strong Ladies, les détenteurs de trois meilleures idées recevront chacune 5.000 dollars américains en termes d’encouragement. Avec cette somme d’argent, chacune des gagnantes devra financer la mise en œuvre de son micro projet.

L’annonce a été faite le 3 mai 2021 à Kinshasa par l’initiatrice du trophée Strong Ladies, Alegra Ngalula, au cours d’une conférence de presse tenue à ce sujet. « Vers la professionnalisation de l’entrepreneuriat des femmes », c’est le thème retenu pour cette quatrième édition de Kinshasa Strong Ladies dont les prix seront remis au cours d’une soirée de gala prévue le 30 mai 2021 à l’hôtel Rotana, située dans la commune de Gombe.

En tant qu’une organisation d’appui à l’autonomisation de la femme, Kinshasa Strong Ladies évolue chaque année son modèle de financement d’entreprises. Les nominées sont sélectionnées dans différents domaines. Notamment la politique, l’entrepreneuriat, l’art, l’éducation, l’environnement….

Pour rappel, Strong Ladies une ONG d’appui à l’autonomisation des femmes, créée depuis décembre 2015, avec un trophée d’excellence remis aux gagnantes. Ce, dans le but de lier le travail au coté féminin de la femme qui l’emmène à toujours prendre soin d’elle.

La deuxième édition de Strong Ladies a eu lieu à Kinshasa en une seule journée. Plusieurs catégories de femmes ont été primées et leur activités mises en valeur.

Dans la philosophie de l’initiatrice, sa génération est celle qui va poser les bases d’un Congo émergeant. Cela suppose la formation des femmes, l’égalité des chances au recrutement, la motivation des femmes dans les filières où elles sont peu représentées. Pour l’initiatrice du projet, il s’agit d’un travail de longue haleine et qui devrait être souvent évalué afin d’en connaitre les impacts immédiats et futurs.

Il faut noter que pour cette quatrième édition, Strong Ladies prévoit une formation en faveur des femmes qui seront sélectionnées sur des critères objectifs. Chacune des femmes retenues devra proposer une idée d’entrepreneuriat local qui peut mieux contribuer à l’entrepreneuriat féminin. Un jury sera ensuite chargé de collecter différentes idées et au finish, les propriétaires de trois meilleures idées (projets) bénéficieront chacune d’un montant de 5 000 USD pour la mise en œuvre du projet. Ce, après une formation offerte par l’INPP.

Olivier Kamo

Advertisement
1 Comment

1 Comment

    Leave a Reply

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Advertisement

    Edito