Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 51% des congolais favorables à un réajustement de leurs dépenses suite à la hausse de prix (Target)

Avatar of La Rédaction

Published

on

Denrées alimentaires

Les prix des denrées alimentaires ne cessent de grimper en République Démocratique du Congo (RDC). Cette situation a suscité l’attention du cabinet d’études Target SARL qui a publié un rapport sur l’attitude des congolais face à la hausse des prix observée sur l’ensemble du pays.

Les résultats de cette étude étaient présentés par le Directeur Général de Target, Serge Mumbu, et Jehovela Ndombele, Data Analyst chez Target SARL, le vendredi 28 octobre 2022, lors d’un webinaire.

Il se dégage de cette enquête que plus de la moitié des congolais (51%) sont favorables à adapter certaines de leurs dépenses contre 35% qui préfèrent garder leurs consommations inchangées face à la hausse des prix.

Ce rapport indique que l’adaptation des dépenses selon la tranche d’âge démontre que c’est beaucoup plus les adultes de 45 ans et plus qui préfèrent garder les anciennes habitudes.

RDC 51 des congolais favorables à un réajustement de leurs dépenses suite à la hausse de prix Target

L’étude met en lumière, par exemple, la priorité que les congolais accordent aux différentes classes de dépenses régulièrement effectuées.

Si la majorité des congolais (51%) est disposée à revoir leurs dépenses principalement dans les domaines de l’habillement (25%), de la recharge téléphonique, Internet, abonnement câble/Netflix (18%) ainsi que de l’alimentation (18%). Ce, pour conserver une gestion équilibrée des revenus.

Notons aussi que 54% des congolais placent l’alimentation largement en tête des dépenses prioritaires en cette période de crise (suivie de la recharge téléphonique, Internet, abonnement câble/Netflix (22%) et la santé (8%).

Soulignons que cette étude s’est déroulée du 28 septembre au 8 octobre 2022 autour d’un échantillon de 1 540 personnes dans 8 zones géographiques (Equateur, Kasaï, Katanga, Kinshasa, Kongo Central, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Province Orientale).

De ces huit régions sondées, sept se déclarent favorables à la réduction des dépenses, sauf dans le Kasaï où 48% préfèrent ne rien changer et 35% font le choix d’en diminuer certaines.

L’enquête s’intéresse également à d’autres dimensions telles que la répartition par genre, par tranches d’âge ou par type d’adaptation (report, diminution, renoncement etc.), ainsi que les dépenses indiquées comme les plus susceptibles d’être revues.

De juillet 2021 à juillet 2022, le prix du panier de la ménagère en Republique Démocratique du Congo (RDC) a augmenté de 26%, selon le bulletin d’information du Programme alimentaire mondial (PAM) du mois de juillet 2022. Et d’après la Banque Mondiale, d’autres produits de base ont aussi connu une hausse de prix durant la même période, de suite de plusieurs facteurs dont les conflits géopolitiques (guerre en Ukraine), la résurgence de la pandémie Covid-19, et autres facteurs locaux comme les mauvaises récoltes dans les provinces du Kivu et l’augmentation du prix du carburant.

L’intégralité de cette rencontre est disponible à travers le lien ci-dessous :
https://www.linkedin.com/video/live/urn:li:ugcPost:6991782520677621760/

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV