Connect with us

a la une

RDC :510£ de la Croix Rouge Française pour financer des projets dans la lutte contre l’insécurité alimentaire!

Published

on

RDC :510£ de la Croix Rouge Française pour financer des projets dans la lutte contre l'insécurité alimentaire! 1

La République Française, à travers la Croix Rouge Française s’est engagée une fois de plus à accompagner la RDC dans la mise en place d’un projet contre l’insécurité alimentaire. La signature de la convention à hauteur de 510£ a eu lieu de vendredi 16 octobre 2020. Ce projet sera lancé dès le mois décembre 2020 pour coller au mieux au calendrier agricole, après un report d’exécution lié à l’épidémie de Covid-19.

La RDC, est l’un des pays les plus affectés par l’insécurité alimentaire. La dernière analyse IPC a recensé 22 millions de Congolais en situation d’insécurité alimentaire aigüe, soit 6 millions de plus qu’en 2019. Considérant la part de la population enquêtée, c’est environ un tiers de la population congolaise qui serait touchée. La nutrition est donc un problème majeur de santé publique en RDC : la prévalence du retard de croissance s’élève à 42% et la prévalence de la malnutrition aigüe atteint 6,5% selon les données de l’enquête MICS 2018 (UNICEF).

Par ailleurs, plus de 35% des causes de décès parmi les enfants de moins de 5 ans sont directement ou indirectement liées à la malnutrition. Outre ces aspects sanitaires, la malnutrition représente un véritable obstacle au développement social et économique de la RDC, les capacités cognitives des enfants ayant souffert de malnutrition étant altérées de manière irréversible.

Avec la signature de cette convention, la France s’est engagée à soutenir le projet de la Croix-Rouge française qui tente de s’attaquer aux causes profondes de la malnutrition. Il s’agit de difficultés d’accès aux terres, pratiques d’alimentation désavantageant les enfants et les femmes, ou encore inégalités de genre et surcharge de travail des femmes. Il sera aussi question d’améliorer, à travers des actions concrètes, les pratiques agricoles (semences et pratiques plus efficaces, diversification des productions) et nutritives (diversification alimentaire, allaitement maternel exclusif, bonnes pratiques d’hygiène et de préparation des repas, techniques de préparation…), tout en prenant en considération les éventuelles barrières socio-culturelles.

L’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, s’est félicité de la signature de cette convention. ” Cette convention complète l’engagement financier substantiel de la France à travers différents projets mis en œuvre par différents partenaires, dont le PAM. Quant au projet avec la Croix Rouge française, il permettra d’apporter dans les zones rurales concernées (province du Kwango), des solutions durables susceptibles d’être répliquées ailleurs en RDC” a-t-il indiqué.  Et d’ajouter, « par une aide très concrète, au plus près du terrain, ce projet mettra toutes les chances de succès de son côté en associant étroitement les communautés y relatives en associant étroitement les communautés villageoises directement concernées ».

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement