Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : à fin août 2022, seules cinq dotations financières allouées à la CENI soit un total de 238 millions USD

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : élections 2023, les Chefs d’antennes de la CENI autorisés à détruire les matériels vétustes pour désengorger les espaces d'entreposage

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) enregistre quatre mois de retard de paiement de ses dotations financières mensuelles depuis le début de l’année 2022.

A ce jour, la Centrale électorale de la République Démocratique du Congo (RDC) n’a perçu que cinq dotations financières dont la dernière se rapporte au mois de mai 2022 soit une enveloppe de 125 milliards de Francs congolais (CDF).

Selon les indications fournies par le Ministre congolais des Finances publiques, le cumul des fonds déjà alloués à la CENI s’élève à 238 millions de dollars américains (USD).

Dans une récente matinée électorale, le Président de la Commission électorale nationale indépendante, Dénis Kadima, a souhaité qu’il y ait une amélioration quant à la mise à disposition des fonds en faveur de cette institution d’appui à la démocratie.

« Les arriérés de juin, juillet et août 2022 représentent un montant de 150 millions de dollars », précise une source interne à la Commission électorale nationale indépendante.

Pour l’ensemble de l’exercice 2022, la CENI devrait bénéficier des allocations budgétaires de l’ordre de 645 millions de dollars américains.

Au regard des décaissements effectués à fin août 2022, il se dégage un taux d’exécution d’environ 36,89%.

A quatre mois de la fin de l’exercice 2022, le financement des opérations électorales est donc en deçà de 50%.

Pour certains observateurs, le financement des opérations électorales devrait intervenir a priori et non a posteriori.

De ce fait, le Gouvernement congolais se trouverait dans l’obligation de résoudre de manière durable la problématique de financement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

« Les kits électoraux ne se commandent pas la veille des scrutins », alertent certains analystes.

Les élections générales, présidentielle et législatives, sont prévues en décembre 2023 en République Démocratique du Congo (RDC).

Patrick BOMBOKA

Advertisement

Edito