Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : affaire 16 millions USD du TENAFEP 2020-2021, Tony Mwaba auditionné à la Commission socioculturelle et ECOFIN de l’Assemblée nationale

Avatar of La Rédaction

Published

on

tony mwaba

Le Ministre congolais de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi, a été invité, le lundi 9 mai 2022, à la Commission permanente socioculturelle et ECOFIN de l’Assemblée nationale pour s’expliquer sur le non paiement jusqu’à ce jour des frais des prestataires ayant travaillé dans l’organisation du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP), lors de l’édition 2020-2021.

Il faudrait noter que tout est parti de l’alerte du Chef de service de l’Inspection générale des finances (IGF), Jules Alingete.

Selon ce dernier, le Ministre de l’EPST n’aurait pas réuni toutes les conditions requises avant de débloquer la somme de 16 millions destinés aux prestataires utilisés lors du TENAFEP, notamment la constitution des listes des prestataires aurait été au coeur des différends entre l’IGF et le ministère de l’EPST.

Devant cette commission, Tony Mwaba Kazadi a apporté des explications aux élus du peuple sur cette situation en ces termes : « J’ai été appelé par les élus du peuple dans le cadre de la Commission mixte Ecofin et Socioculturelle de l’Assemblée nationale, pour éclairer leur lanterne sur le non-paiement de la prime aux intervenants du TENAFEP, éditions 2020 et 2021 ».

D’après lui, les explications fournies aux élus du peuple permettront de clôre tout malentendu sur ce dossier qui a jeté le discrédit sur la gestion du sous-secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique EPST.

« Pour ce qui concerne l’édition 2021, a-t-il enchaîné, M. Alingete avait crié qu’il aurait eu un détournement de 16 millions de dollars américains, maintenant l’heure de la vérité a sonné ; l’Assemblée nationale vient de récupérer la situation en mains. Je viens de présenter la situation, les listes des intervenants non encore payés jusqu’à ce jour. Il appartient maintenant à tous les intervenants dans la chaîne de la dépense de venir s’expliquer à l’Assemblée nationale pourquoi ces fonds n’ont pas été payés et où sont partis les fonds destinés à la paie des intervenants du TENAFEP, éditions 2020 et 2021 afin que ceux-ci soient payés et que l’opinion retienne également, une bonne fois pour toute, où est passée cette somme destinée aux intervenants et que la question soit clarifiée une fois pour toute ».

Pour le député Léon Mondole, co-Président de la Commission mixte, qui promet d’inviter les responsables de l’IGF à ce même exercice, les explications fournies par le Ministre de l’EPST ont été nécessaires pour prendre des dispositions sur les préparatifs du TENAFEP édition 2021-2022.

« Si on n’y prend garde, l’exercice 2022 qui doit être réalisé au mois de juin risque de ne pas se dérouler normalement parce qu’il y a déjà des menaces de boycott (…). Nous avons donc reçu le Ministre de l’EPST, responsable technique du secteur et le Ministre des Finances. Le Ministre du Budget étant en déplacement à l’Est du pays, nous le recevrons à son retour. », a déclaré le député national Léon Mondole.

Avant d’ajouter : « Nous allons aussi inviter l’IGF qui est très citée dans ce dossier pour voir ensemble ce qu’on peut faire pour décanter la situation pour que l’année scolaire puisse se clôturer normalement ».

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV