Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : ANADEC a remis officiellement des kits de démarrage aux incubés de la filière cuir de la 2ème cohorte

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : ANADEC a remis officiellement des kits de démarrage aux incubés de la filière cuir de la 2ème cohorte

L’Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat congolais (ANADEC) a procédé, ce mardi 22 novembre 2022, à la remise des kits de demarrage aux jeunes entrepreneurs de l’incubateur cuir de la deuxième cohorte.

Dix jeunes entrepreneurs sur quinze ont reçu un fond de démarrage pour leur petite entreprise car ils sont arrivés au bout du cursus.

Les kits de démarrage leur remis étaient composés des outils de travail (tissu en cuir, cirage, cire et une petite somme d’argent dont le montant n’était pas révélé) pour se lancer après le processus d’accompagnement.

Cette deuxième promotion était composée de cinq (5) filles et dix (10) garçons, tous des néophytes sur lesquels l’ANADEC a investi pour leur apprentissage tant pour la formation technique que managériale.

ANADEC s’est aussi engagé à les accompagner au guichet unique pour la formalisation de leur entreprise.

Pendant huit (8) mois, la formation avait trois grandes phases à savoir :

Primo, la formation technique. Ici, les incubés ont appris à fabriquer les chaussures, mais avec quelques failles, pour certains. Cette phase a été sanctionnée par un test d’acquisition des compétences, qui a permis aux formateurs techniques de connaître le niveau de connaissance de chaque apprenant.

Secundo, le coaching technique. Ici, il s’est agi pour les formateurs techniques, de suivre individuellement l’évolution de chaque apprenant et de corriger les failles.

Tertio, la formation entrepreneuriale où les jeunes ont été dotés des connaissances et comportements entrepreneurials.

Le Ministre de l’Entrepreneuriat, Petites et Moyennes entreprises, Eustache Muhanzi, qui a présidé la cérémonie à l’hôtel Rotana, leur a rassuré du soutien et de l’accompagnement du Gouvernement congolais dans la création de leur entreprise. Cet accompagnement ira aussi dans le développement de chaînes de valeur.
Il a annoncé que le secteur entreprenarial et de startups particulièrement l’artisanat dispose désormais d’un cadre pour inciter les jeunes congolais à créer leurs propres entreprises

A la même occasion, Eustache Muhanzi a invité les partenaires financiers et techniques à leur apporter leur soutien en termes de finances à leur business plan et un soutien en terme d’équipements.

Le patron de l’ANADEC, Ezéchiel Biduaya, a rappelé la mission de l’Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat congolais à savoir être un acteur clé pour le développement de l’entrepreneuriat congolais.

ANADEC mène des actions en faveur de la jeunesse congolaise en vue de les impliquer dans l’entrepreneuriat.

« L’entrepreneuriat est le seul moyen pour résorber le chômage des jeunes et aussi pour créer la richesse. L’ANADEC envisage, de 2022-2026, de créer deux millions d’emplois dont 1 500 000 nouvelles entreprises et 500 PME informelles à formaliser. Cela passe par la mise en place des incubateurs », a-t-il expliqué.

Pourquoi le choix porté sur la filière cuir pour cette incubation ?

Ils sont partis d’un constat selon lequel la RDC dispose d’un marché de 82 millions de paires de chaussures par an.

En créant des entreprises dans cette filière, il y a déjà un marché bien garanti pour créer des millionnaires congolais.

« Si nous donnons aux jeunes entrepreneurs africains le moyen d’agir en leur fournissant de capital, de la formation pour créer des opportunités d’emploi, nous pourrions répondre à un grand défi, celui de résorber le chômage en Afrique. », a exhorté Ezéchiel Biduaya.

Cette cérémonie a connu non seulement un moment de remise de brevets et de kits de démarrage mais aussi une vente aux enchères de quelque produits fabriqués par quelques uns des incubés.

Le Ministre Muhanzi accompagné du Directeur Général de l’ANADEC ainsi que des invités de marque (sénateurs, Ministre provincial des PME du Kasaï, le DGA de l’ARSP) ont visité le stand où étaient exposés des chaussures, sandales, sacs tous fabriqués par des incubés avec comme le cuir comme matière première.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito