Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : après avoir été reçus par Tshisekedi, les Évêques de la CENCO promettent d’aller de l’avant

Published

on

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a reçu en audience, ce vendredi 26 novembre 2021, en fin de journée, les Evêques membres de la CENCO avec à leur tête Mgr Utembi, le Président de la Conférence épiscopale.

Trois sujets ont constitué l’essentiel de leurs entretiens à savoir: l’État de siège; l’éducation et le processus électoral.

Au sortir de leur audience, les prélats catholiques se sont dits satisfaits des entretiens.

Concernant l’éducation, notent les sources de la présidence de la République, ils souhaitent poursuivre le dialogue avec le Ministre de l’EPST afin notamment de comprendre sa démarche.

Les Évêques membres de la CENCO ont fait allusion à un dialogue constructif. Ils ont dit vouloir aller de l’avant parce qu’il y a « un temps pour se quereller et un temps pour évoluer », a dit Mgr Utembi, en évoquant spécifiquement les divergences autour de la Centrale électorale (CENI).

Pour sa part, le Président de la République s’est réjoui de la visite des Évêques et les a remerciés. Une visite, « très nécessaire et teintée de bonnes nouvelles », a-t-il dit après avoir accompagnés les Évêques sur le perron de la salle polyvalente de la Cité de l’Union Africaine.

Rappelons qu’avant d’être reçus par le Président Tshisekedi, les Évêques étaient en session extraordinaire au terme de laquelle ils ont produit un mémorandum qu’ils ont tenu à partager avec le Président de la République, renseigne la Cellule de communication de la présidence de la République.

Il faut noter que cette rencontre a connu la participation des Présidents des deux Chambres du Parlement de la RDC à savoir Christophe Mboso de l’Assemblée nationale et Modeste Bahati Lukwebo du sénat.

En prévision de cette rencontre, rappelons-le, les Présidents des deux Chambres du Parlement, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et le Conseiller spécial du Chef de l’État en matière de sécurité, François Beya, s’étaient rendus tour à tour chez le Cardinal Fridolin Ambongo et le Représentant de l’église du Christ au Congo.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito