Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : après deux semaines de grève, les activités d’importation et exportation reprennent à Kasindi

Avatar of La Rédaction

Published

on

Kasindi

Les activités d’importation et d’exportation ont repris à la douane de Kasindi dans la province du Nord-Kivu, après deux semaines de grève décrétée par les hommes d’affaires membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

La reprise de ces activités intervient après l’engagement pris par le Gouvernement provincial du Nord-Kivu à sécuriser les opérateurs économiques ainsi que les véhicules qui empruntent l’axe Kasindi-Beni.

Pour le Président territorial de la FEC, Polycarpe Ndivito, il s’agit d’un acte courageux dont le monde des affaires salue l’impact sur l’exercice des activités commerciales dans cette partie de la RDC. Il exhorte en outre l’exécutif national à honorer ses promesses faites en rapport avec la sécurisation de l’axe Beni-Kasindi.

« Nous avons eu un écho favorable par rapport à nos préoccupations, le Gouvernement a eu une oreille attentive. On avait besoin de la sécurité, et ils ont dit que les éléments [militaires] qui n’ont pas bien travaillé, vont être relevés. Ce qui est une très bonne chose. On a même déjà commencé le relèvement de ces éléments militaires. La deuxième chose, l’Etat-major [de l’armée] à Kinshasa a dit qu’il va mettre à la disposition de la patrouille militaire six nouveaux véhicules, du carburant et toute la logistique. », a-t-il affirmé.

Sur le plan fiscal, les opérateurs disent également attendre plusieurs actions concrètes de la part de l’Etat congolais.

« Il y a des mesures qui doivent être prises par rapport à la fiscalité et parafiscalité, et par rapport à la pénalité. On va désormais se lancer dans le suivi parce qu’à chaque niveau il y a un comité d’alerte. C’est entre autres à Kasindi, à Mutwanga, Beni, Butembo même à Goma. C’est pourquoi on a provisoirement levé la mesure parce que dès que ça ne va pas, on va revenir en charge. », a expliqué le Président de la FEC à Lubero.

Rappelons qu’au mois de mai 2022, plusieurs véhicules transportant des marchandises ont été incendiés sur l’axe Kasindi-Beni par les présumés ADF, causant la mort de plusieurs commerçants de cette contrée ainsi que la perte des quantités importantes des marchandises appartenant aux privés.

Olivier KAFORO

Advertisement

Edito

ZoomEco TV