Connect with us

a la une

RDC : ARCA, les treize premiers officiers de police judiciaire prêtent serment !

Published

on

RDC : ARCA, les treize premiers officiers de police judiciaire prêtent serment ! 1

Les 13 premiers Officiers de police judiciaire (OPJ) à compétence restreinte de l’Autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) ont prêté serment devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance. La cérémonie a eu lieu ce samedi 11 mai 2019 à Kinshasa.

« En tant qu’OPJ, vous devez être le traumatisme permanent pour les infracteurs. Votre mission est d’accompagner l’Officier du ministère public dans la recherche des infractions, rassembler des preuves et déférer devant l’autorité compétente tous ces infracteurs », a déclaré Yves Mwepu Ilunga, après avoir reçus les serments de ces cadres de l’ARCA.

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance a également insisté sur les valeurs que devraient incarner ces Officiers de police judiciaire devant travailler au sein de cette institution. Il s’agit notamment de la loyauté envers les institutions de la République ; l’intégrité et l’impartialité dans les actes à poser ; la dignité et l’exemplarité vis-à-vis des personnes sans distinction aucune.

RDC : ARCA, les treize premiers officiers de police judiciaire prêtent serment ! 2

Le procureur de la République, Yves Mwepu Ilunga. Ph. Zoom_eco

A lui de préciser : « vous devez avoir une bonne qualité rédactionnelle et une bonne connaissance de la procédure et de la loi pénale ainsi que du droit en général. Vous devez être pertinent, disponible et réactif. L’humanisme doit vois accompagner dans les actes que vous allez poser. Le sens d’analyse et de synthèse devrait vous habiter. Vous devez rendre compte de vos prestations en tant qu’OPJ au procureur de la République du Parquet de grande instance de votre ressort auprès de qui vous avez reçu l’habilitation. »

Cette prestation de serment des premiers officiers de police judiciaire à compétence réduite répond à la nécessité pour l’ARCA de disposer des analystes-contrôleurs assermentés, capables de permettre à ce régulateur de mieux accomplir ses missions définies dans l’article 4 du Décret n° 16/001 du 26 janvier 2016 portant création, organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation et de contrôle des assurances.

En effet, la mission du contrôleur de l’ARCA consiste, de manière générale, à superviser le bon fonctionnement du secteur des assurances. Mais aussi à surveiller et à contrôler les différents opérateurs d’assurances qui sont autorisés à fonctionner sur notre marché.

D’après le directeur général Alain Kaninda, « la mission des contrôleurs de l’ARCA est également d’assurer la protection des assurés en veillant à la solvabilité permanente des opérateurs d’assurances. Il est donc important que les opérateurs d’assurances réalisent que les contrôleurs ne sont pas seulement dotés des droits de contrôle tels que fixé par le Décret mais qu’à travers la cérémonie de ce jour, ces analystes et contrôleurs seront investis d’un pouvoir judiciaire leur permettant de constater des infractions, de verbaliser et de traduire devant les opérateurs défaillants devant le parquet. »

Lui-même, le directeur général, faisant partie de ces contrôleurs assermentés a suivi une formation, sous l’encadrement des magistrats expérimentés et à compétences approuvées.

« Chers collègues, nous pensons que vous mesurez le poids des responsabilités qui sont les vôtres. Car, il est important de lever toute équivoque. Le statut d’Officier de police judiciaire à compétence restreinte n’est pas un privilège mais c’est une responsabilité. Un analyste contrôleur doté des pouvoirs d’un OPJ doit transpirer : l’intégrité, l’honnêteté et l’impartialité », a-t-il insisté.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :