Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : ARCA satisfait de l’encrage des sociétés d’assurances et de courtage agrées

Published

on

RDC : ARCA satisfait de l’encrage des sociétés d’assurances et de courtage agrées 1

L’Autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) a exprimé sa satisfaction de l’encrage, à mi-parcours, des sociétés d’assurances et de courtage agrées en Rd Congo. Ce constat a été fait au terme d’une tournée d’inspection du 6 au 7 novembre dernier à Kinshasa.

En effet, la délégation d’experts de l’ARCA conduite par son directeur général ai., Alain Kaninda, a pu palper du doigt les réalités de terrain, sept mois après l’octroi des agréments aux nouveaux opérateurs.

En ce qui concerne les sociétés de Courtage, cette délégation est passée par les sièges de Allied Insurance Broken Sarl, Gras Savoye RDC SA, Assurances Okapi Sarl et Ascoma RDC Sarl.

Les sociétés d’assurance opérant dans la branche «non vie» telle que Activa Assurance RDC, Rawsur RDC et Société financière d’assurance Congo (SFA) ainsi que de la branche «non vie », Rawsur Life  sans oublier la Société nationale d’assurances (SONAS) ont également été visitées.

« Nous avons rappelé l’importance pour tous les opérateurs qui fonctionnent dans le nouveau marché libéralisé de respecter les principes qui sont édictés par la loi. Notre démarche, en tant que régulateur, c’est d’avoir des assurances de la part des gestionnaires de ces entreprises qu’ils honorent effectivement les contrats qu’ils signent avec les clients, c’est-à-dire les indemniser en temps, en heure et suivant les engagement pris », a indiqué Alain Kaninda.

L’enjeu de cette tournée aura été également celui de voir comment ces sociétés sont organisées et installées, quelles sont les personnes qui y travaillent.

La délégation de l’ARCA a clôturé cette série de visites par une note globalement satisfaisante tant que l’ambition des opérateurs du secteur demeure celle de participer au développement socio-économique de la RDC et de participer à la promotion du local content tant dans la direction que dans l’actionnariat.

Allusion faite notamment à l’opportunité offerte à la jeunesse congolaise compétente de pouvoir embrasser de nouvelles opportunités de travail et la mise en avant plan de la formation continue du personnel de ces entités respectives.

Enfin, le Régulateur congolais a tenu à rappeler aux opérateurs du secteur des assurances leur obligation de respecter les dispositions de l’article 286 du Code des Assurances en vigueur interdisant toute souscription d’une assurance directe à l’étranger. Ce dernier cible une personne, un bien ou une responsabilité, situé sur le territoire national ou auprès d’une société non agréée par l’ARCA.

« Toute violation de la disposition précitée est punie d’une amende de 50% des primes émises à l’extérieur. En cas de récidive, l’amende est portée à 100% desdites primes. Le jugement est publié aux frais des condamnés ou des entreprises civilement responsables », prévient l’article 445 du Code des Assurances.

A RE(LIRE) : quatre points de régulation et du contrôle «prudentiels» des assurances (ARCA)

Au demeurant, l’ARCA encourage ces sociétés à oeuvrer pour la solidification d’un marché d’assurances dynamique, inclusif, équitable et conforme aux standards internationaux. Les sociétés déjà agrées comme les autres qui viendront ont l’opportunité de capitaliser l’effectivité de la libéralisation du marché des assurances dont le potentiel est estimé à 5 milliards dollars américains pour les dix prochaines années.

Emilie MBOYO

Sur le même sujet :

RDC : ARCA vulgarise le Code des assurances dans le Haut-Katanga et Lualaba

Advertisement

Edito