Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Assemblée nationale, 30 jours de Session extraordinaire pour vider quatre principales matières

Published

on

Les députés nationaux de la République Démocratique du Congo reprennent ce mardi 5 janvier 2021 le chemin de l’hémicycle de l’Assemblée nationale à Kinshasa. Ils ont 30 jours pour vider quatre principales matières inscrites à l’ordre du jour.

D’après un communiqué officiel, les élus du peuple sont invités à prendre part à la plénière d’ouverture des travaux de la session extraordinaire qui doit s’étaler du 5 janvier au matin 3 février 2021 conformément à la décision n°001 prise par le Président du bureau d’âge, Christophe Mboso Kodia Pwanga, le 22 décembre 2020.

La décision portant convocation de l’Assemblée nationale en session extraordinaire prévoit quatre points sont inscrits au programme de ces travaux. Il s’agit notamment de:

  1. Poursuite de l’examen à charge d’un membre du Bureau définitif de l’Assemblée nationale ;
  2. Élection et installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale ;
  3. Projets de loi de ratification ;
  4. Le contrôle parlementaire.

Pour ce faire, les états-majors politiques, ayant pris la mesure des enjeux qui se profilent à l’horizon, se préparent pour la conquête ou la reconquête du bureau de l’Assemblée nationale.

Entre-temps, le député MLC Daniel Mbau a entamé la collecte des signature en vue de soutenir une motion de censure contre le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

« Nous lui avons demandé, en toute délicatesse, de démissionner, mais il s’inscrit dans une démarche d’opiniâtreté », a – t – il affirmé.

Daniel Mbau estime qu’à partir du moment où il y a basculement de la majorité qui a changé de camp, le Premier ministre, qui est l’émanation de la majorité parlementaire devrait en principe démissionner.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito