Connect with us

a la une

RDC : Assemblée nationale, l’opposition claque la porte 

Published

on

RDC : Assemblée nationale, l'opposition claque la porte  1

L’opposition parlementaire a claqué la porte de la plénière de ce lundi 22 avril 2019. Elle se dit contre la caporisation du pouvoir par le FCC.

La tension était perceptible dès le début de la plénière de ce jour. Des messes basses étaient visibles dans les deux camps.
Contrairement aux autres séances précédentes, cette fois-ci les trois premières matières de l’ordre du jour étaient adoptées sans complication. La plénière a même validé les mandats de 15 députés issus des éléctions et celui d’un suppléant.

Avant que la parole ne soit donnée aux candidats pour leur audition, une motion incidentielle a été introduite par l’honorable MOHINDO NZANGA. En tant que député dont le mandat est nouvellement validé, il a souhaité participer aux élections et déposer sa candidature.

Une débat houleux s’en est suivi. L’honorable Geneviève a proposé que l’on passe au vote pour départager les députés. Après vote, la plénière a rejeté la proposition de MOHINDO et a demandé aux nouveaux députés de prendre le train là où ils les ont trouvé.

Prenant la parole, le député Lutundula a exprimé son mécontentement de voir les députés de la majorité utiliser de manœuvres dilatoires, selon lui, « il n’existe pas de lois qui refusent au député ce droit d’être éligible. Et il estime que le bureau ne peut pas reconnaître a la plénière ce droit de décider sur cette matière.»

C’est pour cela, a-t-il indiqué, on les laisse continuer sans la présence D’après lui, la législature d’avant les élections du 31 décembre est égale à celle-ci car rien n’a changé. Il pense aussi que la validation de mandats de ces députés a été fait tardivement pour de raisons obscures. Il soupçonne les députés de la majorité de vouloir introduire des lois en leur faveur.

La plénière a donc continué sans la présence de députés de l’opposition et une autre motion incidentielle a été introduite pour demander le retrait de la candidature du député Henri Thomas Lokondo au motif qu’il n’a pas été mandaté par le regroupement politique Palu et alliés.

Réponse du berger à la bergère, le candidat Lokondo a informé à l’assistance qu’il ne retirerait pas sa candidature. Seille vote devrait les départager.

La plénière vient de rejeter la candidature de Henri Thomas Lokondo sur motion incidentielle de Nzekuye qui a demandé que la question soit soumise au vote.

La séance est de nouveau suspendue. Probablement, elle pourra reprendre plus tard ou demain.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement