Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Assemblée nationale, Pierre Maloka remplace Gabriel Kyungu au Bureau provisoire

Published

on

Le député national Pierre Maloka Makonji vient de remplacer Gabriel Kyungu Wa Kumwanza à la tête du Bureau provisoire de l’Assemblée nationale de la RDC. En l’absence de son prédécesseur qui a opté pour l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, c’est lui, le plus âgé des élus du peuple, qui prend les commandes du perchoir. La cérémonie s’est déroulée au cours d’une courte plénière ce lundi 18 février 2019.

Pierre Maloka Makonji est âgé de 78 ans. Avant d’être élu de la circonscription électorale de Bolomba dans la province de l’Equateur, il a exercé comme professeur d’universités. Il enseigne notamment la macroéconomie à la jeunesse congolaise.

Le nouveau président du Bureau provisoire s’engage ainsi à parachever les missions constitutionnelles à leur trio. Si la validation des mandats est déjà effective, il ne reste plus que l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur (travail en cours) ; et, l’élection et l’installation du Bureau définitif de la chambre basse du Parlement.

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza n’a pas pris part à cette plénière. Il a pour autant laissé une lettre que le secrétaire –rapporteur, Jackson Afingoto a lue à l’attention des députés nationaux présents.

Dans cette lettre, il a réaffirmé son choix porté sur l’Assemblée provinciale du Haut Katanga où il va continuer à assumer les fonctions du président du Bureau provisoire. Dès lors, il revient à sa première suppléante, Madame Mireille  Masudi, d’occuper son siège de député national. Mais ce mandat sera approuvé au cours de la prochaine session parlementaire.

Au cours de cette même plénière, Jackson Afingoto a annoncé le décès de l’un de leurs collègues.

La prochaine plénière va tabler sur les résultats des travaux de la Commission spéciale chargée de l’élaboration du règlement intérieur qui ne dispose plus que de 5 jours (jusqu’au vendredi 22 février 2019) pour présenter leur rapport de travail.

Entre-temps, les députés frappés d’incompatibilité avec la fonction de députés nationaux, ont jusqu’à mercredi 20 février 2019 pour opérer le choix entre suspendre leur mandat de députés nationaux ou démissionner de l’exécutif national.

Nadine FULA | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Assemblée nationale, Kyungu renonce à son mandat pour incompatibilité !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito