Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : ateliers sur la rationalisation de prix, le principe de statut social adopté pour les produits et services de la santé

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC ateliers sur la rationalisation de prix le principe de statut social adopté pour les produits et services de la santé

Les produits et services de la santé auront bientôt un statut social. C’est le résultat principal des ateliers sur la rationalisation des structures de prix et tarifs des produits et services de santé en République Démocratique du Congo (RDC).

Organisée le samedi 1er octobre 2022 dans le Salon rouge de l’hôtel du Gouvernement, cette cérémonie de clôture était présidée par le Ministre ad intérim de l’Economie nationale, Nicolas Kazadi, accompagné de son collègue de la Santé, Hygiène et Prévention, Jean Jacques Mbungani.

Il faudrait noter que c’est l’aboutissement d’un travail marathon débuté depuis près d’une année, plus précisément en décembre 2021.

Cette troisième phase des ateliers sur la rationalisation des structures des prix et tarifs des produits et services de santé en République Démocratique du Congo (RDC) a été celle de la mise en œuvre de la Couverture santé universelle et de la stabilisation de prix et tarifs dans le domaine de la santé. Ce, après la première et la deuxième phase.

Plusieurs résultats sont aussi comptés au terme de ces assises. Il s’agit de l’identification de taxes et redevances dont les produits de santé doivent être exemptés dans le processus de leur importation, production ou distribution en vue d’atteindre un coût de revient de la valeur CIF augmentée de 9%.

Il a été également décidé d’améliorer ces acquis en vue de la finalisation du projet de décret relatif au système national d’approvisionnement en médicaments essentiels (SNAM).

Une autre proposition a concerné cette fois-ci les mesures d’application visant à renforcer la réglementation pharmaceutique et économique en vigueur.
Enfin, des propositions de textes étaient remis aux deux Ministres pour permettre la caractérisation de conférer le statut social aux produits pharmaceutiques dans le secteur de la santé.

Pour le Ministre Nicolas Kazadi qui a conduit ces travaux, les objectifs de cet atelier sont atteints eu égard des livrables, propositions et recommandations formulées.

« Par vos réflexions et contributions pertinentes, vous avez constitué une masse critique d’experts de haut niveau dont le Comité de Suivi de ces ateliers devra être l’émanation. J’attends de cette équipe restreinte qu’elle accompagne notre Ministère, de même que celui de la Santé Publique et le Gouvernement dans l’octroi réel du statut social aux produits et services de santé. La sensibilisation et la communication des résultats de vos ateliers devront susciter une véritable appropriation par la population congolaise, destinataire et bénéficiaire de ce processus de rationalisation. Les produits et services de santé, grâce à la mutualisation des personnes et des ressources, devront désormais être accessibles aux couches les plus vulnérables et soulager les dépenses des ménages. », a-t-il souligné.

Soulignons que ce processus de rationalisation aura un impact à moyen et long terme sur le capital humain (individuel et collectif) de la Republique Démocratique du Congo (RDC) principalement dans le volet relatif à l’amélioration de la santé. Ainsi, ce capital humain s’accroîtra grâce à l’allongement de l’espérance de vie suite à la diminution de la mortalité et de la morbidité y compris l’augmentation de la productivité de la population.

Conformément au chronogramme initial, les travaux de ce troisième atelier se sont déroulés en deux étapes soit du 13 au 16 septembre 2022 pour les travaux en commissions; et les travaux en plénière ont eu lieu du 27 septembre au 1er octobre 2022.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito