Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : au moins 40 tonnes d’or passent par la fraude minière chaque année entraînant une perte de près d’un milliard USD

Avatar of La Rédaction

Published

on

or baton

La fraude minière occasionnée par les activités illégales des groupes armés actifs dans la partie Est de la République Démocratique du Congo (RDC) est la cause des pertes énormes au niveau du Trésor public.

D’après la Ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi, le pays perd environ 40 tonnes d’or par année soit des revenus estimés à près d’un milliard de dollars américains.

« A titre d’illustration, des observateurs avertis sont unanimes pour reconnaître que plus de quarante (40) tonnes d’or sortent illégalement chaque année du territoire national à destination des principales places de consommation après transit dans certains pays voisins pour traitement et raffinage », a fait savoir la Ministre des Mines.

D’après certains analystes du secteur, les chiffres de production minière souvent déclarés ne représentent que plus ou moins de 30% de la réalité. Le marché noir absorberait près de 70%.

On estimerait le manque à gagner dans le secteur minier en République Démocratique du Congo (RDC) estimé autour de 100 milliards de dollars américains, en considérant les prix de ces différents métaux sur les marchés internationaux.

La Ministre congolaise des Mines a indiqué que pour la seule filière de l’or, le pays a enregistré des pertes énormes de plus de 34 milliards américains en vingt (20) ans.

Ainsi, la Ministre des Mines de la République Démocratique du Congo charge la Commission nationale de lutte contre la fraude et la contrebande minière à poser tous les actes nécessaires à la constitution des dossiers à soumettre aux instances judiciaires compétentes.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV