Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : au moins 49 millions de congolais attendus pour le prochain enrôlement des électeurs (CENI)

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : élections 2023, les Chefs d’antennes de la CENI autorisés à détruire les matériels vétustes pour désengorger les espaces d'entreposage

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) prévoit au moins 49 millions d’électeurs à enrôler pour les prochains scrutins prevus en 2023.

Ce chiffre a été annoncé à l’occasion de l’atelier de présentation de la révision du fichier électoral (RFE) qui a eu lieu, le vendredi 15 juillet 2022, dans la Salle Abbé Apollinaire Malumalu, au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Cette opération a été lancée par le Président de la CENI, Denis Kadima, en présence des membres de la plénière et du Bureau, de quelques agents et cadres de la Centrale électorale.

Le Secrétaire Exécutif National (SEN), Totho Mabiku était le premier à prendre la parole pour présenter les objectifs de la RFE, une opération qui, selon lui, permet aux potentiels électeurs de s’inscrire et de s’enrôler, préalable avant le scrutin prévu en 2023.

Pour Madame Patricia Nseya, Rapporteur de la CENI en charge la gestion du fichier électoral, le lancement de cette activité est « un pas de géant vers la tenue des élections crédibles dans le délai constitutionnel. »

« Le processus électoral est désormais irréversible. D’où l’urgence pour tous les congolais de s’impliquer pour une réussite collective. », a-t-elle déclaré.

De son côté, le Président Denis Kadima a insisté sur l’inclusivité de toutes les parties prenantes au processus électoral en cours en République Démocratique du Congo (RDC). Il a invité par ailleurs tous les agents et cadres de la CENI, toutes les Directions à s’activer pour respecter la durée du plan opérationnel de la révision du fichier électoral (RFE).

Pour lui, le Bureau actuel a un défi à relever, notamment l’organisation des élections locales municipales, législatives et présidentielle, contrairement aux cycles électoraux précédents.

Plusieurs Directeurs sectoriels se sont succédé à la tribune pour expliquer les préalables, et les différentes stratégies mises en place pour palier à toute éventualité.

La Secrétaire exécutive nationale adjointe de la CENI a, pour sa part, présenté, à cette occasion, les modalités de recrutement des agents temporaires proposés à la révision du fichier électoral, les formalités à remplir, les nombres et tous les détails de leurs milieux d’affectation.

Bien avant, le Directeur Senda qui a en charge les opérations a fait l’économie du fichier électoral de 2016, avant de soulever les innovations pour réduire les risques dans le déploiement des matériels dans les différents sites.

Le Directeur juridique était le dernier à intervenir. Il a présenté les grandes innovations de la nouvelle loi électorale promulguée il y a peu par le Président de la République.

Pour la CENI, certains variables de cette opération seront transmis à l’Office national d’identification de la population (ONIP) pour le recensement de la population. Il est à noter que le processus en cours prévoit l’enrôlement des congolais habitant à l’étranger dans cinq pays pilotes.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV