Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : au seul mois d’août 2022, la MONUSCO a noté 179 cas de tueries attribués aux éléments de différents groupes armés actifs en Ituri

Avatar of La Rédaction

Published

on

Ituri plusieurs sites miniers dexploitation dor toujours sous contrôle des groupes armés

Rien qu’en août 2022, 179 personnes ont été tuées par des éléments de différents groupes armés actifs dans la province de l’Ituri.

Ce bilan a été révélé par le Chef de bureau de la MONUSCO en Ituri, M. Marc Karna Soro, à l’occasion de la Journée internationale de la paix célébrée le 21 septembre de chaque année.

« Chaque fois qu’une vie est ôtée, on crée des rancœurs. Et quand on crée de la rancœur, on s’engage
progressivement de nouveau dans la spirale de la vengeance et de la violence. », a-t-il déclaré.

Pour lui, il est temps que les filles et fils de l’Ituri prennent conscience de la responsabilité des uns et des autres face à cette crise qui endeuille cette province depuis cinq ans.

« Il faut que cette situation d’insécurité s’arrête. Il faut qu’on puisse tourner la page et passer à autre chose. Chaque fois que quelqu’un va tuer l’autre, cela crée des blessures. Et sur ces blessures vont se créer de nouvelles tensions, des rancœurs. Chaque fois qu’une personne est abattue, cela crée des ressentiments. En général, ces ressentiments vont se transformer en vengeance et puis, cela ne s’arrête pas. Donc, c’est totalement inutile et cela n’a pas de sens. », a ajouté M. Marc Karna Soro.

Le responsable de la MONUSCO en Ituri estime qu’il est temps que chacun œuvre pour la paix, afin de soutenir les efforts des autorités du Gouvernement et de la MONUSCO.

« Nous sommes en train de travailler avec le Gouvernement provincial pour que le programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation soit lancé le plus tôt possible. On nous a informé que le Premier Ministre a donné des instructions pour que l’Ituri soit la priorité. », a-t-il poursuivi.

Signalons que le thème retenu en 2022 pour cette journée est intitulé : « Mettre fin au racisme et bâtier la paix ».

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito