Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : avec sa stratégie nationale de lutte contre la corruption, l’APLC compte faire reculer la corruption d’au moins 60% à l’horizon 2026

Avatar of La Rédaction

Published

on

WhatsApp Image 2022 05 09 at 21.10.22

L’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) a publié sa stratégie nationale de lutte contre la corruption pour la période allant de 2022 à 2026.

Cette institution d’appui à la bonne gouvernance notamment en luttant contre la corruption en République Démocratique du Congo a indiqué dans un communiqué de presse que « l’actualisation et la validation de cette deuxième stratégie a été participative et inclusive ».

À travers cette nouvelle stratégie de lutte contre la Corruption, l’APLC se fixe l’objectif global de renforcer l’intégrité et faire reculer la corruption d’au moins 60% à l’horizon 2026.

Ainsi, pour vulgariser de manière efficiente cette nouvelle stratégie de lutte contre la corruption actualisé, l’APLC a mis en place un site web « One page » qui lui est dédié.

La Stratégie nationale présente des orientations et la vision de l’Agence en matière de prévention et de lutte contre la corruption. Celle-ci vise à faire de la République Démocratique du Congo une société où ce fléau est sensiblement réduit à l’horizon 2026, et dont les ressources nationales sont investies dans le développement au profit de la population. Comme le souligne d’ailleurs l’Ordonnance portant création, organisation et fonctionnement de l’APLC.

Rattachée directement à la présidence de la République, l’APLC a la mission d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies et mesures anti-corruption à différents niveaux.

C’est dans ce contexte que l’Agence a piloté les travaux d’actualisation de la Stratégie nationale de 2010 (Matadi, du 24 au 28 novembre 2021) et de validation de la Nouvelle stratégie de lutte contre la corruption 2022-2026 lors d’un atelier tenu à Kinshasa, du 29 novembre au 1er décembre 2022, en collaboration avec l’Observatoire de Surveillance de la
Corruption et de l’Éthique Professionnelle (OSCEP), et de plusieurs experts du secteur public, privé et des organisations de la société civile.

Cet nouvel outil de la lutte contre la corruption en RDC s’articule autour de trois axes stratégiques à savoir : prévention, détection, investigations et répression.

En termes de résultats, le but de l’élaboration de la Nouvelle stratégie nationale de lutte contre la corruption est de :

• compléter et améliorer le cadre légal et institutionnel de lutte contre la corruption ;

• éduquer, sensibiliser, moraliser et former continuellement les différentes couches de la société sur la lutte contre la corruption ;

• protéger les recettes publiques du coulage ou les dépenses publiques du détournement et du gaspillage ;

• décourager tout comportement ou attitude de corruption ;

• rechercher et/ou identifier systématiquement les pratiques et manifestations de la corruption et/ou autres faits y assimilés;

• encourager systématiquement la pratique d’alertes et de dénonciation;

• lutter systématiquement contre l’impunité en matière de corruption;

• réprimer efficacement les actes de corruption et les faits assimilés;

• combattre systématiquement les antivaleurs, les immixtions abusives dans les affaires judiciaires.

Avec la création d’un site web « One page » pour vulgariser la Stratégie nationale de lutte contre la corruption, l’APLC innove et affirme son territoire numérique pour toucher toutes ses cibles.

C’est ainsi que le grand public pourra découvrir et s’informer utilement sur le site « www.strategienationale-aplc.org ».

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito