Connect with us

a la une

RDC : Banque mondiale, la nouvelle approche vise la transformation structurelle et l’emploi

Published

on

La nouvelle approche du partenariat entre la Banque mondiale et le nouvel exécutif congolais vise la transformation structurelle de l’économie et la création d’emplois. Le ministre congolais des Finances, Henri Yav Mulang et l’administrateur du groupe Afrique 2, Jean Claude Tchatchouang ont échangé autour des mécanismes de cette approche de collaboration, ce mardi 9 avril 2019 à Washington DC.

Avec chiffré à plus de trois milliards de dollars américains saupoudrés à travers divers projets en RDC sans un impact considérable, la Banque mondiale son partenaire la RDC négocient  actuellement un nouveau cadre de partenariat afin de le redimensionner et le rendre plus ambitieux.

« L’approche actuelle, c’est d’avoir des projets d’envergure qui ont un impact solide. Nous voulons être sélectifs et pouvoir réduire la taille du portefeuille en termes de nombre de projets pour privilégier de projets qui peuvent avoir un grand impact. Il faut transformer structurellement l’économie. Cela passe aussi par l’industrialisation du secteur manufacturier. Pas de manière où elle se faisait avant. Aujourd’hui, c’est la chaîne de valeurs. Nous voulons que la RDC fasse partie de la chaîne de valeur mondiale », a déclaré Jean Claude Tchatcouang.

 

Si pendant les 50 dernières années, la majorité d’économies africaines dont celle de la RDC n’ont pas connu la transformation structurelle souhaitée (restant de pays des économies basées sur l’exportation des matières premières), la Banque mondiale estime qu’il est temps de changer ce paradigme.

Pour y parvenir, ajoute l’administrateur Tchatchouang, « nous ciblons aussi l’économie numérique. Nous voulons accompagner la transformation numérique au Congo. C’est aussi le capital humain. En tant que principale richesse de tout pays, il faut investir pour le développer. Il y a aussi l’entrepreneuriat. Ce sont les PME qui créent les emplois. Nous allons appuyer cette branche du secteur privé qui est aussi porteuse de la croissance. Voilà comment nous voyons la transformation structurelle en RDC et la création d’emplois ! »

Cette séance de travail aura été préparatoire d’une série d’autres réunions du ministre des Finances, Henri Yav Mulang prévues au courant de la journée de ce mercredi notamment avec l’équipe-pays et le vice-président de la région Afrique de la Banque mondiale.

Eric TSHIKUMA

Sur le même sujet :

RDC-FMI : une réunion technique prépare la revue au titre de l’article IV !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :