Connect with us

a la une

RDC : Blanchiment des capitaux, des banques commerciales soupçonnées !

Published

on

Le Conseiller Spécial anti-corruption du Chef de l’État soupçonne certaines banques commerciales de s’être livrées à des opérations du blanchiment des capitaux. Le préjudice s’élèverait à des milliards de dollars américains au détriment du Trésor Public. Cependant, Luzolo Bambi déplore l’obstruction aux enquêtes de la part de la corporation bancaire.

Dans sa lettre du 31 Août 2017 adressée au Président de l’Association Congolaise des Banques (ACB) M. Yves Cuypers, le Conseil Spécial Luzolo Bambi a dénoncé l’obstruction aux enquêtes dont ses services font l’objet. Il considère que les termes et le ton utilisés par l’ACB dans un courrier lui adressé le confirment.

« […] Il est regrettable que votre attitude frise l’arrogance et le mépris à une institution de la République au point de vous permettre d’inviter les banques à se rebeller contre l’exécution d’une Ordonnance présidentielle à laquelle vous opposez des notes circulaires du Procureur Général de la République avec une interprétation biaisée», a déploré Luzolo Bambi.

A l’attention de Yves Cuypers, il a tenu à préciser qu’aucune disposition de la Loi portant lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme n’entre en contradiction avec celles de la Loi relative à l’activité et au contrôle des établissements de crédit encore moins celles de l’Ordonnance organisant les services du Conseiller Spécial anti-corruption particulièrement au sujet du secret bancaire.

Et d’insister : « Je vous invite une ultime fois à lire utilement les instruments juridiques sus-indiqués pour ne plus induire les membres de votre Association dans une abstention coupable et dans une obstruction délibérée aux enquêtes à l’occasion imminente des nouvelles missions d’investigations. Vous aurez ainsi été prévenu».

Luzolo Bambi reste convaincu que l’aboutissement de ces enquêtes nécessite impérativement la collaboration des banques concernées. Et donc, rien ne sert à l’ACB de défendre ces banques soupçonnées de fraude et de manque d’intégrité.

En plus des officiels mis en ampliation dans ce courrier, 10 banques commerciales l’ont également reçu. Dans le lot, la Byblos Bank, la BCDC, la BOA, la BIAC, la FBN Bank, la SOFI Bank et l’ECOBANK.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :