Connect with us

a la une

RDC : Boniface Kasembe inspecte avec satisfaction des projets financés par le FPI dans le Grand Kivu

Published

on

RDC : Boniface Kasembe inspecte avec satisfaction des projets financés par le FPI dans le Grand Kivu 3

Innovants et structurants, la dizaine de projets que le Fonds de promotion de l’industrie (FPI) a financé dans le Nord et le Sud Kivu évoluent bien. Le directeur général adjoint, Boniface Kasembe s’en est rendu compte récemment au cours d’un séjour qui l’a conduit dans les deux provinces. D’abord, dans le sillage du ministre de l’Industrie, puis seul après le départ de ce denier. 

Au FPI, l’équipe dirigeante conduite par le directeur général Patrice Kitebi ne se contente pas de manager l’établissement public depuis les seuls bureaux climatisés de la Gombe. Elle travaille beaucoup sur le terrain au plus près de ses partenaires, ceux qui bénéficient de ses financements et aussi de son accompagnement. 

Deux semaines d’inspection

En effet, les deux semaines de ce séjour dans cette partie du pays ont permis à Boniface Kasembe de visiter une dizaine de projets financés par le FPI dont certains sont en cours d’exécution. 

Dans divers échanges, il n’a pas manqué d’évoquer les critères d’éligibilité aux fonds octroyés par le FPI, tout en spécifiant, à la suite du ministre, que la rencontre avec les opérateurs de la province a été voulue par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, « dans l’objectif d’étudier les mécanismes d’accompagnement et de financement des projets des opérateurs économiques de la province. » 

Quand vient l’heure de faire du terrain, le dévolu est jeté en premier sur la laiterie de Luhonga, à Sake, dans le Masisi. Dans le cadre du programme des 100 jours du chef de l’Etat, on a installé dans cette bourgade une usine de transformation laitière d’une capacité de 2 000 litres par jour, grâce au financement du FPI. 

Puis est venu le tour de Nyiragongo Ciment qui utilise 5% du calcaire dans la fabrication de ses produits. Grâce au financement FPI, l’usine implantée en 2015 dans la périphérie de Goma produit du ciment « Made in Goma. » Une production d’environ 50 tonnes, soit 1 000 sacs de ciment par jour. A terme, cette unité industrielle entend ramener le sac de ciment de 13 USD à 7 USD. La cimenterie est née grâce à un opérateur économique qui a eu l’idée d’extraire des pierres de la lave volcanique pour en faire du ciment. 

RDC : Boniface Kasembe inspecte avec satisfaction des projets financés par le FPI dans le Grand Kivu 4

Vient le tour de la Centrale solaire de production de l’énergie, une mini-centrale solaire qui dessert en électricité le quartier Ndosho de la ville de Goma, réputé comme une zone d’insécurité à cause de l’obscurité. Oeuvre de Nuru Congo Connecté, la centrale est constituée de 4 000 panneaux solaires ayant chacun une capacité de 335 watts, soit une capacité totale de 6,5 mégawatts. 

Nuru Congo est née d’un financement initial du FPI dans la ville de Beni dans le cadre du projet Kivu Green. On rapporte que Julien Paluku, dans la suite de qui se trouvaient outre le DGA du FPI, la vice-gouverneur du Nord-Kivu, Marie Lumoo Kahombo, n’a pas caché son admiration devant toutes ces réalisations. 

En marge de la délégation ministérielle, Boniface Kasembe n’a pas croisé les bras dans la ville de Goma. Les établissements « la Confiance », une fabrique de pavés autobloquants issus de la roche volcanique pour l’aménagement des routes secondaires de la ville ; les établissements « La Progression », fabrique des tuyaux PVC, HDPE et des tanks en plastique, tous financés par le FPI, ont été visités. 

Ce dernier a manifesté la même attention à l’endroit des Ets. « Bon Marché », une grande minoterie de Goma à l’arrêt depuis 2017, faute de fonds de roulement et de matière première. 

Dans le Sud-Kivu voisin, le FPI finance aussi une poignée de projets que Kasembe a tenu à visiter, parfois même dans l’inconfort d’une pirogue motorisée. Ici, la visite prend les allures d’une tournée d’évaluation. D’abord le projet pilote d’aquaculture en cage sur le lac Kivu. « Une réussite », s’extasie Boniface Kasembe qui appelle à sa duplication à travers le pays. 

A la ferme de Mulume Munene où est installée une unité de transformation du lait de vache, le FPI, dans le cadre du programme des 100 jours du chef de l’Etat a financé l’installation d’une usine modulaire, la réhabilitation de 33 km de route, l’achat de 50 vaches laitières ainsi que la réhabilitation du pâturage. Aujourd’hui, le projet contribue efficacement à la relance de la filière laitière au Sud-Kivu. 

Chez Bio Kivu, les Ets « la Probité » fait de la transformation laitière en yaourt et fromage, grâce à l’accompagnement et au financement FPI. La vision du promoteur est d’atteindre une production suffisante pour l’exportation. Et PVC Made à Bukavu, encore en chantier n’a pas été oublié. 

Comme Serena Goma (Ihusi 2), le grand palace de classe internationale de Goma qui a bénéficié aussi d’un financement FPI dans le cadre de l’appui à l’industrie touristique. Deux semaines dans les airs, sur les eaux, la terre ferme, Boniface Kasembe est rentré tout heureux et satisfait. 

A RE(LIRE) : Julien Paluku en visite d’inspection dans les industries du Nord-Kivu bénéficiaires des financements du FPI

Il y a lieu d’indiquer que c’est à la faveur d’une récente visite du ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, dans le Nord- Kivu que le directeur général adjoint du FPI, Boniface Kasembe a entamé cette tournée.

A Goma déjà, dès le 25 août dernier, Julien Paluku expliquait aux opérateurs économiques et entrepreneurs de la ville la nouvelle politique de financement du Fonds de promotion de l’industrie en cette période de la crise sanitaire. Il fait même précisé qu’il prenait l’engagement de faciliter l’accès au crédit du FPI à ceux des opérateurs économiques qui présenteront des projets bancables. 

Pour alléger la charge des entreprises, avait – il insisté, le taux d’intérêt a été réduit de 9 à 6%. Pas seulement, jusqu’à 4% pour encourager l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes. 

L’ancien gouverneur du Nord- Kivu a aussi appelé les opérateurs économiques de la province à ne pas traîner les pieds pour décrocher ce qui reste de 10 millions de dollars USD injectés par le gouvernement pour appuyer les entreprises frappées par la crise du Covid-19, à taux d’intérêt de 0%. 

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement