Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Budget 2022, un bonus de 500 millions USD des recettes attendu à fin décembre !

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC Budget 2022 un bonus de 500 millions USD des recettes attendu à fin décembre

L’exécution du Budget 2022 pourrait se solder par un excédent de 500 millions USD à fin décembre 2022. C’est ce qu’indiquent les perspectives budgétaires évoquées par le Premier Ministre lors de son passage ce vendredi 28 octobre 2022 à l’Assemblée nationale.

En effet, la performance enregistrée à la suite de la réalisation des assignations budgétaires à fin septembre 2022 conforte ces attentes du Gouvernement.

« Les perspectives budgétaires à fin décembre 2022 présagent un niveau de réalisation des recettes à hauteur de 22.471,3 milliards de CDF équivalant à 11,2 milliards de USD, contre la prévision initiale de 20.408,3 milliards, soit 10,7 milliards USD », a déclaré le Premier Ministre.

Un simple calcul de ces chiffres révèle qu’un bonus de 500 millions USD inattendu pourrait être capté par le trésor public dans le cadre de l’exécution du Budget 2022.

Cette situation indique clairement que le niveau des recettes internes prévues sur l’année aura été atteint à 100% et que le surplus constitue le bonus sus évoqué.

En ce qui concerne les dépenses, au 31 décembre 2022, elles seront consenties à hauteur de 21.953,2 milliards de CDF.

Le fait de les déduire de 22.471,3 milliards de CDF des recettes, il se dégagera un solde budgétaire excédentaire de 518 milliards de CDF. Ce qui représente environ 258 millions USD.

Par ailleurs, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a brossé une situation globale des finances publiques encourageante et contribuant significativement à la stabilisation du pays tant au niveau socio-économique, politique que sécuritaire.

A lui d’insister que c’est dans un contexte de chocs exogènes ressentis par l’ensemble des pays du monde que la RDC a ainsi réaffirmé la résilience de son économie.

Cette performance s’est illustrée par la révision à la hausse du taux de croissance économique à 6,1% contre les prévisions initiales de 5,6%.

A cela s’ajoute la baisse du taux de change moyen à la baisse, passant de 2.085,8 CDF le dollar américain à 2004,5 CDF le dollar américain. Et enfin, l’atténuation des effets néfastes de l’inflation importée sur la formation des prix des produits alimentaires et énergétiques importés.

Au demeurant, le Premier Ministre a rassuré les élus du peuple que l’embellie des finances publiques se poursuit et va se consolider. Ce qui motive davantage son Gouvernement à poursuivre sans relâche les réformes courageuses entreprises afin d’élargir l’espace budgétaire, sécuriser les revenus mobilisés et encadrer leur affection en vue de mieux exécuter son Programme d’actions.

Émilie MBOYO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV