Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : budget électoral, seuls 52 millions USD décaissés cette année en faveur de la CENI !

Published

on

A l’entame du cinquième mois de l’année, le gouvernement n’a versé que deux tranches de du budget électoral en faveur de la CENI : 30 millions USD en janvier et 22,6 millions en mars dernier. Et pourtant, l’Exécutif national s’était, lui-même, engagé à décaisser chaque mois 30 ou 40 millions USD pour les élections.

Sur un montant de 118,8 milliards de CDF (soit 72,8 millions USD) des recettes de la DGI pré-affectées à la Commission Electorale Nationale Indépendante pour les dépenses relatives aux élections, seuls 37,3 milliards CDF (soit 22,6 millions USD) ont été utilisés en mars 2018. D’après la Note de conjoncture de la BCC, cela dégagea une marge de 81,5 milliards CDF (environ 50 millions USD) en faveur de la CENI.

En effet, le passage du Premier ministre, Bruno Tshibala à la Centrale électorale le week-end dernier a certainement été l’occasion pour les deux parties de faire le point sur le plan de décaissement des fonds électoraux programmés dans le budget de l’Etat de l’exercice 2018 pour un montant total de 432 millions USD.

Dans cette relation, le gouvernement a pour rôle de financer la CENI et celle-ci a la charge d’organiser des élections conformément au calendrier dont les trois premiers scrutins sont prévus le 23 décembre 2018.

 « Dans le cadre d’exécution de cette division du travail, chacun s’acquitte convenablement de ses attributions », a constaté le chef du gouvernement.

A RE(LIRE) : budget électoral, Tshibala accuse un retard de décaissement au premier trimestre 2018 (AETA-ODEP)

Si à ce stade le retard du financement des opérations semble ne pas trop inquiéter la CENI, commente un analyste, cela ne devrait pas constituer un prétexte pour le gouvernement d’accumuler davantage des retards par rapport au plan de décaissement.

« Ce n’est pas parce que la CENI n’a pas une commande à passer au courant du mois que le gouvernement ne va pas respecter son échéancier. La mise à disposition des fonds à la CENI est un indicateur déterminant de la volonté de l’Exécutif à organiser des élections à la fin de cette année. Lorsque nous ne voyons pas clair, nous n’avons aucune certitude que ces élections auront lieu le 23 décembre prochain », a – t – il déclaré.

D’après une source proche du gouvernement, l’engagement est ferme pour pouvoir financer les prochains scrutins. Et donc, peu importe la fréquence de décaissements, la CENI finira par avoir tout le budget prévu au fur et à mesure qu’on avance vers la date butoir.

Sur les 432 millions USD, seuls 52,6 millions USD ont jusque-là été décaissés. Donc, il reste encore 379,4 millions USD.

Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : budget électoral, encore 22,6 millions USD de l’État à la CENI !

RDC : Budget électoral, Kabila confirme l’autofinancement sur fond de doutes !

Advertisement

Edito