Connect with us

a la une

RDC : CENCO favorable à la levée des sanctions ciblées contre les membres de la CENI

Published

on

RDC : CENCO favorable à la levée des sanctions ciblées contre les membres de la CENI 1

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ne trouve pas d’inconvénients pour que les sanctions américaines prises à l’encontre des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) soient levées. Abbé Donatien Nshole a évoqué deux motivations de leur plaidoyer, à savoir : la donne humanitaire et l’évolution de la situation du pays.

« Nous disons, s’il y a des gens qui ne sont plus dangereuses pour la situation du pays (parce que le souci pour ces sanctions était celui de contribuer à une bonne évolution de la situation du pays), avec l’évolution actuelle de la situation, je ne vois pas pourquoi on n’enlèverait pas les sanctions. Mais si les personnes continuent à jouer un rôle nocif, c’est à chaque institution d’apprécier la situation par rapport à cela », a déclaré Abbé Nshole répondant aux questions des journalistes le 24 juin 2019.

Pour ce prélat catholique, il serait curieux que la prise de ces sanctions soit motivée par les contentieux électoraux dès lors que les instances qui ont sanctionné avaient reconnu les résultats proclamés par la même CENI. Bien plus, estime – il, la prise des sanctions devrait précéder une sorte de mise en garde à l’endroit des individus visés par des sanctions.

 A l’abbé Nshole de préciser : « est-ce que cela a été fait ? Ce serait vraiment dommage si les individus ne découvrent les sanctions que dans les médias sans avoir été écoutées de l’une ou de l’autre façon. Ça c’est un commentaire personnel. »

A la question de savoir si la CENCO pouvait mener un plaidoyer pour la levée de ces sanctions, le secrétaire général Nshole s’est montré rassurant :

« Je sais par exemple que l’une des personnes sanctionnées a une famille aux Etats-Unis qui sont américains. Empêcher un papa d’accéder à sa famille pendant combien de temps ? On peut faire un plaidoyer sur le plan humanitaire et aussi du fait que la situation évolue. On ne voit pas d’inconvénients pour les pasteurs d’œuvrer dans ce sens-là, peut-être que ça se fait déjà. »

En leur qualité des pasteurs, les évêques disent combattre le péché et non le pécheur. Car, les écritures saintes interdisent de vouloir la mort du pécheur mais sa conversion.

Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : les dessous des cartes des sanctions des USA contre les leaders de la CENI

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement