Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Challim Musombo invite les femmes à maîtriser l’outil informatique en cette période de Covid-19

Published

on

La Chargée de la médiation emploi au sein de la structure Kinshasa Digital, Challim Musombo, invite les femmes à maîtriser l’outil informatique et à s’adapter aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en cette période où le monde est exposé à la pandémie de Covid-19.

C’était au cours d’une conférence de presse organisée, le mercredi 31 mars 2021, au collège Boboto en marge de la deuxième édition de la Foire des femmes des médias.

Son exposé était centré sur le thème : « les Technologies de la communication en période de Covid-19, défis et opportunités pour la femme des médias en RDC ».

A cette occasion, Challim Musombo a présenté au grand public les actions qu’elle a menées en faveur des femmes pendant le confinement, grâce au mode télétravail. Ce qui a contribué à la protection des femmes dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

De son côté, la Directrice du journal des nations, Christine Ekambo, s’est focalisée sur le rôle que la femme des médias a joué pendant la période de la pandémie.

Elle a expliqué que la communication a été non seulement un outil important pour rapprocher les gens pendant la période de Covid-19 mais aussi une opportunité offerte aux femmes afin de travailler en format télétravail.

Pour elle, en Republique Democratique du Congo, la pandémie de Covid-19 est un mal nécessaire.

D’après Christine Ekambo, la période de pandémie a permis aux femmes congolaises de saisir l’opportunité de travailler en mode télétravail et plusieurs d’entre elles ont reçu des prix en faisant la sensibilisation digitale sur le coronavirus .

Notons que lors des travaux de la Foire, les structures de la défense des femmes de médias UCOFEM et ACOFEPE ont organisé des sessions de formations pour renforcer les capacités des femmes journalistes sur le journalisme web.

La Directrice du Journal des nations a par ailleurs invité les femmes à se perfectionner, à s’adapter au multimédia pour être bien informée. Ce qui leur permettra de relever les défis qui sont notamment la maîtrise de la langue, l’accès aux infrastructures, les ressources financières et le manque de formation.

Rappelons que la deuxième édition de la Foire des femmes des médias est organisée par l’Association des femmes de la presse écrite (ACOFEPE) et l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) avec l’appui de l’Internews.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito