Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Choisis ton favori pour les matchs cruciaux de la CAN(1xBet)

Avatar of La Rédaction

Published

on

Afcon Total Promo box 800x480 FR 2

Utilisez le code promo – FOOTDRC – et recevez des bonus de bienvenue lors de votre inscription.

La société de paris fiable 1xBet annonce deux matchs décisifs de la Coupe d’Afrique des Nations. La bataille pour le bronze a lieu le 10 février, et la grande finale nous attend le 11 février.

Afrique du Sud vs RD Congo, match pour la 3ᵉ place

L’Afrique du Sud et la RD Congo n’ont pas été gâtées par des médailles ces derniers temps. Les Sud-Africains ont été sacrés à la CAN en 1996, et leur dernier grand succès a été une médaille de bronze à l’édition 2000. La RD Congo n’a pas été championne depuis 1974 et n’a pas décroché de médailles depuis 9 ans.

Les bookmakers considèrent la RD Congo comme favorite, ce qui peut paraître contestable. L’Afrique du Sud s’accommode parfaitement du rôle d’outsider aux éliminatoires et, dans le cadre de la CAN, les Bafana Bafana n’ont jamais essuyé un échec face aux Léopards.

Nigeria vs Côte d’Ivoire

Les finalistes se sont rencontrés au 2ᵉ tour de la phase de groupes. Les Nigérians se sont alors imposés 1-0 grâce à une frappe précise de William Troost-Ekong sur penalty.

Les Super Eagles ont parcouru tout le tournoi dans le style de ce match – pas trop brillant, mais pragmatique et discipliné. Grâce à une excellente organisation défensive et à la fiabilité du gardien Stanley Nwabili, ils n’ont encaissé que deux buts en six matches. De plus, Nwabili a été le héros de la séance de tirs au but en demi-finale contre l’Afrique du Sud, en arrêtant 2 tirs sur 4.

Le sélectionneur José Peseiro n’utilise pas pleinement le potentiel offensif de l’équipe : en 6 matches, le Nigeria n’a marqué que 7 buts. Dans le même temps, l’équipe a fait ses adversaires chercher le ballon dans leurs filets dans chaque rencontre.

Il est peu probable que l’équipe nationale nigériane donne à la CAN un meilleur buteur, mais il est impossible de ne pas mentionner l’efficacité aux barrages d’Ademola Lookman (3 réalisations), l’utilité de Victor Osimhen (1 réalisation, 2 penalties obtenus et 1 offrande) et la capacité du capitaine Troost-Ekong à réaliser en toute sérénité un penalty là où la situation l’exigeait (2 réalisations).

Les Nigérians n’ont connu qu’un seul moment où l’équipe était au bord du gouffre. Il s’agit de la demi-finale contre l’Afrique du Sud, où, après consultation du système VAR, le but d’Osimhen a été annulé et un penalty a été accordé aux Super Eagles. Après le but en riposte par les Bafana Bafana, le Nigeria a été pendant quelques minutes dans les pommes, mais s’est souvenu de son aspiration de retrouver le sommet pour la première fois depuis 2013 et s’est finalement offert un succès précieux.

La Côte d’Ivoire, en revanche, s’est complètement requinquée après le deuxième tour. Les Éléphants ont désormais un entraîneur différent (Émerse Faé a occupé la place de Jean-Louis Gassée après la poule), et l’effectif du onze de départ a changé de moitié. Pour les Ivoiriens, ce tournoi a été divisé en deux étapes totalement différentes – avant et après la 86ᵉ minute du match des 1/8ᵉ de finale contre le Sénégal.

La première version de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire a miraculeusement tiré l’épingle du jeu et s’est retrouvée aux barrages avec 3 points et une différence de buts de 2:5, et avait du mal à dominer le Sénégal. La deuxième version, née littéralement sous nos yeux, est devenue une référence de caractère et une équipe digne d’un premier titre de champion depuis 2015.

La Côte d’Ivoire a rebondi contre le Sénégal et est venu à bout de l’adversaire après une séance de tirs au but, puis a fait plier à dix le Mali avec des buts aux 90ᵉ et 120ᵉ minutes. Les voiles du pays hôte semblaient retrouver un fort vent en poupe et en demi-finale – oh, miracle ! – les Éléphants ont surclassé la RD Congo sans héroïsme inutile.

Il est important que la sélection ivoirienne commence à jouer en équipe. En effet, il est très difficile de prendre le dessus sur les Nigérians bien préparés uniquement grâce à la ferveur et au soutien de ses supporters. D’autant plus que les statistiques des face-à-face dans le cadre des barrages à la CAN sont en faveur des Super Eagles – 2:1.

Choisis ton champion et suis la CAN avec 1xBet – http://1xplayers.com/JXSBwbSY !

Utilisez le code promo – FOOTDRC – et recevez des bonus de bienvenue lors de votre inscription.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV