Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Claudine Ndusu ordonne la réhabilitation de 9 agents de l’OGEFREM licenciés de manière abusive en 2017

Published

on

Neuf (9) agents de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) licenciés en 2017 viennent d’être réhabilités par la Ministre congolaise de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Claudine Ndusu M’Kembe.

Dans une correspondance datée de mardi 7 septembre 2021, la Ministre Claudine Ndusu a instruit le Directeur Général intérimaire de l’OGEFREM de rétablir 9 travailleurs, membres du Collectif des agents et cadres victimes de ce qu’elle considère comme « de l’arbitraire » au sein de cette entreprise publique.

La Ministre Claudine Ndusu fait notamment référence aux agents dont les noms sont repris ci-dessous :

1° Moko Mbota;

2° Nkonika Mbuya;

3° Bangabito Lingamumbe;

4° Ngoy Mvunzi;

5° Nkololo Candu;

6° Ngoy Mubal;

7° Misamu Nzalambongo;

8° Bundjoko Ngwamasa;

9° Ngunza Mafunka.

Ainsi, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Claudine Ndusu, a recommandé ce qui suit au Directeur Général intérimaire de l’OGEFREM :

1) Pourvoir dans les meilleurs délais dès réception de la présente, à la notification de la reprise effective de service des 9 travailleurs réhabilités et établir un plan de paiement de leurs rémunérations pour la période de décembre 2017 à ce jour conformément à l’Article 93 du Code du Travail ;

2) Pour dissiper les malentendus, la Ministre Claudine Ndusu précise dans sa correspondance qu’en son temps, l’Inspection Générale du Travail avait émis, par sa Note Technique à l’attention du Premier Ministre du 7 avril 2018 un avis positif en faveur des concernés, en démontrant la violation des articles 72 du code du travail et 59 de la convention collective de I’OGEFREM.

Cette décision de la Ministre congolaise de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale vient mettre en œuvre celle déjà prise lors de la 48ème réunion du Conseil des Ministre tenue en date du 11 septembre 2020 et la lettre référencée COL/AVAG/N 0001/08/2021 du 07 août 2021, du Collectif des agents et cadres victimes de l’arbitraire à I’OGEFREM sollicitant son implication effective pour l’application des décisions exécutoire.

« Cet avis a consolidé la décision du 19 janvier 2018 du Conseil d’Administration de I’OGEFREM, du reste approuvée par mon Collègue Ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement par sa lettre N⁰0319/CAB/VPM/MlN/TC/2018 du 08 mars 2018, et qui avait annulé tous ces licenciements, en chargeant par la lettre PCA/N O 0026/JKJW03/2018 du 09 mars 2018, la Direction Générale de I’OGEFREM d’exécuter ladite décision et de notifier aux concernés leur reprise de travail », souligne-t-elle avant de renchérir que c’est avec raison que le Chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a exigé l’effectivité de la reprise de travail de tous ces travailleurs par ces deux lettres sus-évoquées, et ce dans le cadre de la consolidation de l’Etat de droit dans le secteur du travail.

En ce qui concerne le dossier des travailleurs licenciés et privés de leur rémunération pendant la période des mesures conservatoires sans dérogation et en violation de la décision du Conseil des Ministres du 2 septembre 2020, la Ministre de tutelle a recommande au Directeur Général a.i de l’OGEFREM de pourvoir, dans les meilleurs délais, à la notification de reprise de travail des travailleurs Longomo Bumi, Junior Nshimbi Lukanga.

Pour s’assurer de l’exécution de cette correspondance, la Ministre Claudine Ndusu charge l’Inspecteur Général du Travail d’assurer le suivi de l’exécution pleine de la présente ; et d’établir un rapport circonstancié quant à ce.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito