Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Covid-19, 37% de congolais favorables au vaccin (Sondage Target SARL)!

Published

on

RDC: Covid-19, 37% de congolais favorables au vaccin (Sondage Target SARL)! 1

Pour endiguer la pandémie du coronavirus qui sévit dans le pays depuis le mois de mars 2020, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo est à la recherche d’une meilleure solution.

A cet effet, le Gouvernement congolais s’est intéressé aux deux vaccins Indiens efficaces contre la Covid-19.

Face au projet de vaccination, une enquête menée par Target SARL révèle que seulement 1 kinois sur 3 est favorable au vaccin.

En effet, l’augmentation sans cesse croissante de cas de contamination de la Covid-19 a poussé les Gouvernements du monde entier à prendre plusieurs mesures plus drastiques. Il s’agit par exemple du reconfinement des villes, la fermeture totale des lieux de rassemblements, le rallongement de la durée de couvre-feu, etc.).

La République Démocratique du Congo, qui n’est pas en reste, envisage d’autres mesures pour endiguer cette deuxième vague.

Le Cabinet Target a saisi cette opportunité pour interroger les congolais sur certaines mesures envisageables en République Démocratique du Congo pour stopper la contamination du virus.

De ce sondage, il résulte que 37% des personnes interrogées sont favorables à la vaccination de la population contre 49% qui sont défavorables et 14% sans opinions.

Les hommes sont plus partisans de la vaccination (42%) que les femmes (26%).

Aussi, les personnes âgées de plus de 65 ans sont davantage favorables au vaccin soit 62%. A l’opposé, le sondage relève 36% d’opinions favorables parmi les jeunes de 18-29 ans.

Du point de vue géographique, les habitants du Kongo-Central sont plus favorables représentant 47% et ceux du Kasaï Oriental suivent avec 62%.

Le Sud-Kivu avec 25% apparaît comme la province la plus réticente au vaccin devant le Nord-Kivu et le Haut-Katanga (respectivement 30%).

A la question de savoir combien sont favorables à d’autres mesures, face à l’augmentation de cas de la Covid 19 en République Démocratique du Congo, 37% des congolais sont favorables à une vaccination de la population.

Et face à la propagation de la Covid-19, très peu de congolais souhaitent un reconfinement de la commune de la Gombe dans la ville de Kinshasa (33%) et un allongement de la durée du couvre-feu (34%).

Par contre, 67% sont favorables à une interdiction d’accès au territoire congolais aux ressortissants des pays fortement touchés tels que la France, la Grande-Bretagne et l’Afrique du Sud alors que 56% pensent qu’on devrait vulgariser le traitement Manacovid homologué par le Ministère de la Santé.

Une majorité de 52% est favorable à l’interdiction de toute forme de rassemblement y compris dans les bars et églises tandis que le confinement des principales villes touchées comme Kinshasa ne passe qu’auprès de 48% des répondants.

L’étude menée par Target SARL fait suite à l’annonce faite le 3 février 2021 par l’Ambassadeur de l’Inde en poste en République Démocratique du Congo, Ram Karan Verma, au cours d’un entretien avec le ministre de la Santé, Eteni Longondo.

Target Sarl, qui est un Cabinet spécialisé dans les études de marché, sondage d’opinion et conseil en Marketing et stratégie existant depuis 2011 en RDC, s’est donné la peine de sonder la population congolaise avec un échantillon de 6 provinces sur 26 que compte la République Démocratique du Congo.

Cette enquête consistait à recueillir les avis et opinions de la population sur l’efficacité des décisions gouvernementales.

Parmi ces mesures, le Gouvernement congolais avait annoncé une série des mesures au mois de décembre 2020. Il s’agit entre autres du couvre-feu de 21h à 5h du matin; la fermeture des écoles et les universités, le fonctionnement des églises, des débits de boisson, des bars et discothèques avant le couvre-feu dans le strict respect des gestes barrières sous peine de fermeture.

Notons enfin que cette enquête a été réalisée par téléphone du 25 janvier au 2 Février 2021, dans 6 provinces de la République Démocratique du Congo (Katanga, Kasaï-Oriental, Kinshasa, Kongo-Central, Nord-Kivu et Sud-Kivu) auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population congolaise âgée de 18 à
65 ans.

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, occupation et ville de résidence.

Mitterrand MASAMUNA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito