Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi sensibilise les élèves du Kwilu sur le programme Excellentia

Published

on

La Première dame de la République Démocratique du Congo (RDC) poursuit son périple dans l’ex province du Bandundu.

Elle était face à un échantillon d’élèves de la 6ème secondaire venus de tous les coins de la province du Bandundu démembrée.

Avec ces élèves, Denise Nyakeru Tshisekedi est largement revenue sur le programme Excellentia qui jusqu’à ce jour n’a enregistré aucun boursier dans cette partie du pays.

« Je connais la réputation de la province, qui au fil des années, a produit de nombreux intellectuels. Mais pour les deux dernières éditions aucun lauréat n’est venu d’ici. C’est pour cette raison que j’ai tenu à vous rencontrer personnellement pour vous parler du programme de ma Fondation dénommée Excellentia. J’ai confiance en vous et je sais que nous aurons bientôt des boursiers du grand Bandundu », a déclaré la Première dame de la RDC.

Après cette rencontre avec les finalistes du secondaire, l’épouse du Chef de l’Etat congolais est allée également chez ceux du primaire, à l’E.P Lukula1.

Les élèves ont eu droit aux fournitures scolaires et autres accessoires comme elle l’a fait dans d’autres coins du pays.

À l’hôpital général de Référence de Masi-Manimba comme partout où elle est passée, c’est un don de kits opératoires et autres matériels qui ont été remis à cette formation médicale.

Dans cet hôpital, il faut souligner qu’il enregistre un taux élevé de mortalité infantile. Les causes vont du manque de matériels adéquats à la prise en charge tardive des femmes enceintes dûe au mauvais état de la route. Des problèmes que l’épouse du Chef de l’Etat de la RDC promet d’en faire un plaidoyer.

Avant de quitter la province de Kwilu, Denise Nyakeru Tshisekedi a échangé avec une délégation de l’UDPS venue pour soutenir ses actions dans la partie de Ouest de la RDC.

Sur son chemin de retour vers Kinshasa la capitale, l’épouse du Chef de l’État congolais a marqué un arrêt au grand marché de Masi-Manimba, question d’encourager ces femmes autonomisées.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito