Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : des experts réfléchissent sur la stratégie nationale pour la formation professionnelle

Avatar of La Rédaction

Published

on

IMG 20230427 WA0008

La problématique d’une main d’œuvre qualifiée en République Démocratique du Congo (RDC) intéresse de plus en plus les acteurs du secteur public que privé.

Dans cette optique, le pays devrait se doter d’une stratégie nationale sur la formation professionnelle.

C’est ainsi que l’Agence de développement belge (ENABEL), les experts du Gouvernement de la République Démocratique du Congo et les acteurs du secteur privé réfléchissent sur la mise en place d’une stratégie nationale pour la formation professionnelle.

Ces travaux se tiennent pendant deux jours, soit du mardi 25 au mercredi 26 avril 2023.

« La formation professionnelle est un secteur qui concerne à la fois l’éducation et l’emploi. Ce qui explique la nécessité de réunir plusieurs partenaires pour mettre en place une stratégie efficace », a expliqué Space Katrien Spruyt, experte d’ENABEL.

« On veut améliorer l’efficacité de la formation professionnelle en République Démocratique du Congo parce que pour l’instant on voit que le pays est en manque d’une main d’œuvre qualifiée. Plusieurs personnes sont à la recherche d’un emploi mais ne disposent pas de compétences nécessaires pour occuper un poste. La formation professionnelle est la réponse rapide pour ce type de personnes. », a-t-elle souligné.

D’après elle, le ministère de la Formation professionnelle devrait mettre en place des stratégies efficaces pour gérer ce secteur qui reste très fragmenté.

Pour Jules Mandieka, Directeur au ministère de la Formation professionnelle et Métiers, représentant du Secrétaire général de ce ministère, la formation professionnelle est une orientation que son ministère veut mettre en place pour capitaliser et orienter toutes les activités qui seront menées par les différents partenaires techniques et financiers.

« Pour nous, la stratégie nationale pour la formation professionnelle est une orientation que le ministère veut mettre en place pour capitaliser et orienter toutes les activités qui seront menées par les différents partenaires techniques et financiers dans le cadre de l’opérationnalisation de la formation professionnelle en RDC. On ne peut pas développer une nation sans penser à la formation professionnelle. Dans un pays comme le nôtre, qui a besoin d’un développement, la formation professionnelle est très importante pour avoir une main d’œuvre qualifiée. », a avancé Jules Mandieka.

Ce dernier a indiqué que ce travail est de type collaboratif entre les différentes parties prenantes à la formation professionnelle, le monde du travail et le secteur privé.

A cet effet, les experts venus de différents secteurs vont travailler pour doter la République Démocratique du Congo d’un document qui devrait orienter la politique nationale de la formation professionnelle.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV