Connect with us

a la une

RDC : développement d’Inongo, l’une des priorités de Shadary une fois élu

Published

on

RDC : développement d'Inongo, l'une des priorités de Shadary une fois élu 1

Le développement de la nouvelle province d’Inongo est l’une des priorités du programme électoral du candidat président de la République porté par le Front commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Ramazani Shadary.

Lors de son meeting tenu devant une foule immense à la Tribune officielle de cette ville, ce lundi 17 décembre 2018, le dauphin de Joseph Kabila a réaffirmé son engagement et sa détermination à assurer la dignité du peuple congolais et le développement de son pays.

Inscrivant la nouvelle province d’Inongo comme d’autres qui ne connaissent pas la modernité, le candidat numéro 13 a promis la construction des infrastructures pour les institutions provinciales, l’asphaltage des grandes artères telles que les avenues Mobutu, Ngobila et Congo ainsi que celle de Maman Yemo qui entourent cette ville.

Les emplois  des jeunes, la gratuité de l’enseignement primaire, l’électrification, … ont été aussi évoqués parmi les engagements électoraux de Shadary devant des filles et fils du coin venus massivement l’écouter.

L’Emmanuel de Marie Olive et Joseph Kabila n’a pas manqué de solliciter les suffrages de l’électorat d’Inongo pour lui permettre de briguer la magistrature suprême en tant que cinquième président de la RDC afin de réaliser ses promesses notamment dans l’intérêt de cette nouvelle province.

Par ailleurs, Emmanuel Ramazani Shadary a aussi invité la population à bien sécuriser les machines à voter lors des élections le 23 décembre prochain. Cet appel a été lancé suite aux menaces qui pèsent sur le processus électoral après les deux attaques survenues dans les entrepôts de la CENI à Kinshasa et à Beni.

En rappel, les fils et filles d’Inongo ont réservé un accueil chaleureux au candidat numéro 13 ce lundi 17 décembre 2018. Emmanuel Ramazani Shadary est accompagné par le gouverneur de la province de Maindombe, Gentilly Ngobila et quelques personnalités dont Athou Boyamba.

Nadine FULA | Zoom Eco

Edito

Advertisement